Monde Europe

Aulnoye-Aymeries : cette petite commune du nord de la France qui a basculé à l’extrême droite

A l’issue des élections législatives françaises, la coalition présidentielle Ensemble ! (LREM, MoDem, Agir et Horizons) n’a pas réussi à conserver sa majorité à l’Assemblée Nationale, n’obtenant que 245 sièges sur 589. La coalition de gauche "la Nupes" (LFI, PS, EELV et PCF) a quant à elle réussie à remporter 135 circonscriptions. Mais le grand gagnant de cette élection est le Rassemblement national (RN). Le parti d’extrême droite réalise un score inédit en multipliant par 11 ses députés, en passant de 8 à 89. C’est surtout dans les régions du Nord que le parti de Marine le Pen a réussi son ancrage.

À Aulnoye-Aymeries, une petite commune de 9 000 habitants, située dans la 12ème circonscription du Nord, les citoyens ont majoritairement voté pour le candidat d’extrême droite. En effet, Michaël Taverne a réussi à renverser la députée sortante Anne Laure Cattelot issue de la majorité présidentielle.

Un message envoyé au monde politique

Dans ce village, ancien bastion de la gauche, certains habitants ont voté pour le RN afin de provoquer un électrochoc. C’est le cas de Jean-Pierre Lefrant. Ce retraité a voté pour la toute première fois pour l’extrême droite. Ancien gilet jaune et militant communiste, il ne peut plus supporter la politique d’Emmanuel Macron. "Le président veut remettre la retraite à 65 ans. Je ne suis pas d’accord. L’essence augmente. Toutes les taxes augmentent. Je dis donc que c’est trop. Je veux changer, essayer quelque chose qu’on n’a jamais essayé", explique-t-il.

Du côté du maire communiste de la commune, Bernard Baudoux, c’est la douche froide. Il est très inquiet. Pour lui, ce résultat est un signal envoyé au monde politique. "Par rapport aux valeurs de la République, ce résultat est très inquiétant. C’est un signal pour les politiques afin d’agir pour une meilleure répartition des richesses, moins d’injustice, sur une reconnaissance de ceux qui travaillent. Le RN utilise tous ces problèmes avec des slogans faciles et des messages d’intolérances sur les uns et les autres. Malheureusement, il y a des gens qui tombent dans le panneau", regrette-t-il.

Sans majorité absolue, Emmanuel Macron et ses députés ont désormais la mission de répondre aux préoccupations des Français qui se sont tournés vers les extrêmes. Une tâche qui s’annonce difficile, dans une assemblée plus fragmentée que jamais.

Sur le même sujet

France : Emmanuel Macron contraint de tirer les leçons de son échec

Monde

Pourquoi Macron a perdu ? Qui a vraiment gagné ? Une situation inédite ? Les législatives 2022 en France en 5 questions

Législatives en France

Articles recommandés pour vous