"Authentification forte" obligatoire pour les paiements en ligne de plus de 1500 euros dès ce mardi

25 août 2020 à 06:31Temps de lecture2 min
Par X.L.

Attention : pour tous ceux qui font des commandes via internet, un important changement intervient ce 25 août en Belgique.

Pour tout achat en ligne de plus de 1500 euros, il faudra désormais une "authentification forte": le numéro de votre carte de crédit et le code inscrit au verso ne suffiront plus pour faire votre paiement.

Une authentification forte, c’est "une authentification à deux paramètres, explique Rodolphe de Pierpont, le porte-parole du secteur financier belge. Ce qui veut dire concrètement, pour prendre un exemple, que la réalisation d’un paiement avec uniquement le code d’une carte de crédit qu’on a en sa possession ne sera plus suffisante. On doit adjoindre à ça un second paramètre de sécurisation qui peut être dans la plupart des cas un code secret qui est lié à cette carte et que l’on connaît. De cette manière, on sécurise les paiements en ligne, de sorte que quelqu’un qui vous déroberait la carte ne pourrait pas faire d’achat dans votre dos puisqu’il lui manquerait un des paramètres, qui est votre code secret".

A partir d’aujourd’hui, les paiements en ligne supérieurs à 1500 euros seront donc rejetés par votre banque s’il n’y a pas cette authentification forte qui, en pratique, peut prendre plusieurs formes : "Ça peut être le digipass, votre petite calculatrice qui génère des codes secrets, ça peut être votre code secret que vous connaissez, le code PIN, et ça peut même être l’empreinte digitale quand vous validez une opération via votre smartphone"

Bientôt pour tous les paiements

Quant aux paiements de moins de 1500 euros, ils continueront à être acceptés, même sans cette fameuse authentification forte, mais pas pour très longtemps. Cette limite va être progressivement abaissée, et à partir du 17 novembre, ce sera zéro, plus aucun paiement en ligne par les consommateurs belges sans authentification forte.

La Belgique sera un peu en avance sur la directive européenne qui a fixé le 1er janvier 2021 comme date limite. A cette date, tous les magasins en ligne devront proposer une solution de paiement sécurisé.

En fait, la plupart des sites belges de commerce en ligne sont déjà en ordre avec les exigences de la directive européenne, mais ce n’est pas forcément le cas pour tous les sites de commerce en ligne dans les autres pays européens, ni évidemment aux États-Unis ou en Chine.

"La plupart des web shops américains ou chinois qui ciblent le marché européen ou certains pays en Europe vont très certainement se mettre en conformité, explique Rodolphe de Pierpont, mais on ne peut pas exclure qu’on ait effectivement encore des fournisseurs, par exemple ceux qui ne livrent qu’occasionnellement des clients européens, qui ne soient pas au courant ou qui n’aient pas encore adapté leur système. Ces paiements-là pourraient effectivement être bloqués. Et le souhait est évidemment de se conformer aux règles européennes qui visent à plus de sécurité et plus de protection pour les acheteurs pour les citoyens européens. Donc, il pourrait y avoir des situations qu’on espère exceptionnelles où le paiement bloquerait parce qu’on l’a par exemple fait uniquement sur base d’un code, d’un numéro qui figure sur une carte de crédit".

Pour 2019, derniers chiffres publiés sur cette problématique, Febelfin a recensé un peu plus de 12.000 cas de fraude à la banque en ligne, au sens large.

Sur le même sujet

Paiements en ligne : double authentification obligatoire dès ce 18 mai, même pour les petits montants

Articles recommandés pour vous