Automobile : les ventes européennes 2021 pourraient être pires qu’en 2020

© © Tous droits réservés

17 déc. 2021 à 07:39Temps de lecture1 min
Par Belga

Les ventes de voitures neuves dans l’Union européenne au mois de novembre laissent craindre une année 2021 pire que la catastrophique 2020, selon les données publiées vendredi par les constructeurs, une chute alimentée par la pénurie mondiale des puces électroniques devenues omniprésente dans les voitures.

Les ventes ont reculé pour le cinquième mois consécutif à 713.346 unités (-20.5% sur un an), soit le pire score depuis 1993, a indiqué l’Association des constructeurs européens (ACEA).

Malgré la forte reprise économique sur le continent, sur les 11 premiers mois de l’année, les ventes ont stagné, avec une légère baisse de -0,04% par rapport à la même période en 2020.

"Les pénuries de puces électroniques ont poussé les ventes de l’UE dans le rouge, malgré la comparaison avec une année 2020 déjà très basse", commente l’ACEA dans un communiqué.

En novembre, les principaux marchés ont accusé une forte baisse à l’image de l’Allemagne (-31,7%), l'Italie (-24.6%), de l’Espagne (-12.3%), de la Pologne (-23,3%) ou de la Belgique (-17,1%). La France affiche -3,2%.

Seules la Bulgarie, l’Irlande et la Slovénie ont enregistré un rebond sur leurs marchés plus modestes.

Des ventes mitigées

A quelques semaines de la fin de l’année, le leader européen Volkswagen affiche un recul de 1,6% avec 2,2 millions de voitures écoulées sur les 11 premiers mois 2021. Le groupe affiche de mauvais chiffres pour sa marque Skoda notamment, et malgré de bons scores pour Seat et Porsche.

Le groupe allemand est talonné en novembre par Stellantis, qui affiche sur l’année près de deux millions d’exemplaires vendus (+ 0,4%). Le groupe enregistre un léger recul pour Peugeot mais des ventes tables pour Fiat et Citroën et de bons scores pour Opel et Jeep.

Le groupe Renault affiche une baisse de 9,9% sur l’année (922.000 véhicules écoulés), avec notamment un fort recul de sa marque principale et de la stabilité chez Dacia.

Hyundai-Kia se dirige au contraire vers de bons résultats pour 2021, avec 763.000 ventes (+20,4%).

BMW-Mini est en hausse de 4,4%, Toyota de 12%, tandis que Mercedes baisse de 11,6%.

 

Sur le même sujet

Pénurie de puces : les ventes européennes d'automobiles en chute libre en 2021

Economie

Les immatriculations de voitures neuves au plus bas depuis 1995, BMW en tête des ventes en Belgique

Economie

Articles recommandés pour vous