Aux Etats-Unis, 2,5 millions de chômeurs bientôt sans revenus

Une pancarte "On embauche" sur la vitre d'un restaurant d'Annapolis, le 12 mai 2021 dans le Maryland
20 mai 2021 à 05:28Temps de lecture1 min
Par AFP

Des chômeurs payés plus pour rester chez eux que s'ils travaillaient? La situation a assez duré, selon des élus républicains, qui ont décidé de couper les allocations chômage plus généreuses versées pendant la pandémie, laissant 2,5 millions d'Américains sans ressource.

"Ce qui était censé être une aide financière à court terme pour les personnes (...) licenciées au plus fort de la pandémie est devenu un droit dangereux", a ainsi déploré le gouverneur républicain de Caroline du Sud, Henry McMaster.

Face aux millions d'emplois détruits par la pandémie, les droits au chômage ont été étendus, aux indépendants notamment, et prolongés jusqu'au 6 septembre, même pour ceux qui avaient atteint la durée maximale.

Les montants varient selon les Etats, entre 230 et 820 dollars par semaine. Ils ont été relevés de 300 dollars, aussi hebdomadaires.

Mais alors que la reprise est en route, de nombreuses entreprises peinent à recruter, et ces aides supplémentaires font grincer des dents.

Cela "rémunère et incite les travailleurs à rester chez eux plutôt que de les encourager à retourner sur le lieu de travail", clame l'élu républicain de Caroline du Sud, soutien de Donald Trump, dans sa lettre du 6 mai ordonnant de mettre fin à toutes ces aides dans son Etat.

Le président Joe Biden a récemment assuré que les aides seraient maintenues dans les Etats le souhaitant, mais a rappelé qu'elles seraient retirées aux chômeurs ayant refusé un emploi.

Etats-Unis: plan de relance (JT 02/05/2021)

Articles recommandés pour vous