RTBFPasser au contenu
Rechercher

Mode

Aux Etats-Unis, une marque crée uniquement les vêtements validés par ses clients

Aux Etats-Unis, une marque crée uniquement les vêtements validés par ses clients.
24 mai 2022 à 09:00Temps de lecture2 min
Par RTBF avec AFP

Une marque de prêt-à-porter américaine a recours à l'intelligence artificielle pour définir les tendances de demain, et lutter contre le gaspillage et la surproduction. Grâce aux nouvelles technologies, Finesse crée des tenues modélisées en 3D pour les soumettre aux votes de ses clients et ne produire que celles qui font (vraiment) l'unanimité.

Une sorte de fabrication à la demande qui pourrait permettre à l'industrie de réduire son empreinte écologique.

Finesse ne fabrique que les pièces qui font l'unanimité

L'intelligence artificielle s'est déjà mise au service de l'industrie de la mode pour permettre à certaines marques de mieux gérer leurs stocks et leurs approvisionnements, voire répondre à la problématique des retours ou améliorer l'expérience client en ligne. Mais elle n'a manifestement pas livré tous ses secrets. Aux Etats-Unis, la marque de prêt-à-porter Finesse a fait de l'intelligence artificielle la base de son processus créatif pour produire uniquement ce que les clients achèteront réellement.

On le sait, les tendances se suivent mais ne se ressemblent jamais au point que les marques, et davantage encore les enseignes de fast fashion, renouvellent régulièrement leur(s) collection(s) pour répondre non seulement aux inspirations saisonnières mais aussi aux influences du moment et parfois même aux micro-tendances. La difficulté étant de ne pas savoir à l'avance ce qui se vendra ou non et de multiplier les drops pour convenir au plus grand nombre. Les exemples en la matière sont nombreux mais le modèle de Shein, qui propose des centaines de nouveaux articles par jour, semble le plus probant.

Loading...

Trois tenues proposées, une seule retenue

C'est justement pour lutter contre cette surproduction que Finesse propose un concept essentiellement basé sur l'intelligence artificielle. La marque a recours à des algorithmes spécifiques pour analyser les tendances mode les plus plébiscitées sur internet et proposer à partir de ces inspirations trois tenues potentielles modélisées en 3D (ne nécessitant donc pas de tissu), qu'elle soumet aux votes du public. La tenue qui a remporté le plus de suffrages est la seule qui est mise en production, les deux autres étant d'office éliminées

"Nous ne produisons que ce que vous voulez. Votez maintenant et les articles sont prêts à être expédiés dans les deux semaines", promet la marque.

"Nous utilisons l'intelligence artificielle pour prédire la quantité à produire, pas de gaspillage, pas de surplus, pas de pollution", poursuit-elle. Avec ce système, Finesse ne conçoit effectivement que les vêtements qui se vendront et réduit considérablement les déchets et le gaspillage de tissus tout en économisant sur une production inutile.

Reste que ce mode de fonctionnement ne justifie pas à lui seul les prix accessibles proposés par la marque, dont les vêtements se vendent entre 20 et 50 dollars environ. Il suffit d'accéder à la fiche de certains produits pour se rendre compte que les matières utilisées ne sont ni durables ni responsables. Reste donc à explorer pour Finesse de nouvelles alternatives pour bétonner un concept qui pourrait bel et bien répondre aux nombreux enjeux environnementaux qui rythment aujourd'hui le quotidien de la seconde industrie la plus polluante au monde.

Sur le même sujet

Mode : "Imaginez un monde où l’on ne consommerait que ce qui a été précommandé"

Mode

Journée de la Terre : trois gestes pour réduire l'impact de votre dressing sur la planète

Mode

Articles recommandés pour vous