Viva +

Avec Claude Nougaro, le jazz est là

TV show: Claude Nougaro in France on August 25th, 1977.
14 déc. 2021 à 13:53Temps de lecture2 min
Par Viva+

 Le 26 mars 1976, Michelle Cédric rencontre chez lui à Paris, l’artiste français , Claude Nougaro. Le poète, auteur, compositeur et interprète est dans le plâtre à la suite d’une chute alors qu’il faisait paisiblement son marché dans les rues parisiennes. Quoi qu’il en soit, l’artiste, bien posé, carré dans son fauteuil a tout le loisir de revenir sur sa jeunesse et de parler de Toulouse, sa ville natale.

Envie de plus d’archives : www.auvio.be/sonuma

Claude Nougaro At Concert And Plays Cards In France On November 22, 1967
TV broadcast: Claude Nougaro in France in August, 1977.
Claude Nougaro At The Zenith In Paris, France On April 19, 1989.

Claude Nougaro est né à Toulouse le 9 septembre 1929. Ses parents sont artistes. Sa mère est pianiste et son père est baryton à l’Opéra de Paris. Ses parents constamment en tournée, le jeune Claude est confié à ses grands-parents et grandit à Toulouse. C’est en écoutant la radio locale qu’il découvre le jazz et les grands chansonniers. A la fin de la guerre, la famille s’installe à Paris. Claude Nougaro n’est pas ce qu’on peut appeler un élève modèle. Très turbulent, distrait et peu assidu aux cours, il rate son bac. Le jeune homme voit son avenir d’un mauvais œil. Il en est convaincu. Il n’y a que dans la musique qu’il peut réussir et s’épanouir.

Dans les années 50, après son service militaire au Maroc, il fréquente le quartier de Saint-Germain-des-Prés. Il récite des poèmes et interprète ses premières chansons dans les cabarets parisiens. En 1955, avec le compositeur Jean-Michel Arnaud, il écrit des chansons notamment pour Odette Laure et Marcel Amont. Deux ans plus tard, il conclut une collaboration très fructueuse avec l’écrivain chanteur Boris Vian, les pianistes arrangeurs et compositeurs, Jimmy Walter et Michel Legrand. Ensemble ils créent de nombreuses chansons. Mais c’est en 1959 que Claude voit le bout du tunnel. Il sort un premier album, part en tournée et assure la première partie des concerts de Dalida. Dans les années 60, Claude Nougaro avec ses morceaux teintés de jazz se met à contre-courant de la vague twist et yé-yé de l’époque mais parvient tout de même à s’imposer. En 1962, avec la naissance de sa fille, Cécile, il chante " Une petite fille " et continue à s’affirmer dans le genre qu’il affectionne tout particulièrement, le jazz. 

Quand le jazz est là, la java s'en va

En 1963, il marque de  sa griffe  la chanson française avec " A Bout De Souffle ", " Armstrong " ou encore "Sing-Sing Song". Claude Nougaro voyage, part en tournée et teinte ses chansons de rythmes et de sons étrangers, tantôt brésiliens, tantôt africains. Les années 60 se ponctuent sur la scène de l’Olympia. Suivent alors plusieurs albums : " Soeur âme ", " Locomotive d’or ", et " Récréation " sur lequel il reprend des airs de Brassens, Gainsbourg, Trenet ou encore Brel. En 1978, il reçoit le prix spécial du disque pour " Tu verras ".Mais après, la situation se gâte. Le succès n’étant plus au rendez-vous, il part aux Etats-Unis pour trouver une nouvelle inspiration et revient en 1987 avec " Nougayork ". Ce nouvel opus relance la carrière de l’artiste qui signe deux ans plus tard, en 1989, " Pacifique ".

Les années 90 sont synonymes pour Claude Nougaro de nombreuses tournées. Il sort, malgré ses grandes transhumances l’album " Chansong " en 1993 avant de repartir sur les routes avec les musiciens du violoniste français, Didier Lockwood. Claude Nougaro commet encore en août 2000 l’album " Embarquement immédiat ". L’artiste tire sa révérence le 4 mars 2004. Ses obsèques sont célébrées à Toulouse. Le carillon de la basilique Saint-Semin joue ce jour-là les notes de sa chanson " Toulouse ".

 

Sur le même sujet

Jeanne Moreau, l'actrice aux 130 films et à la Légion d'honneur

Cinéma

Le Umlaut Big Band ressuscite le jazz des années 20-30

L'actu du Jazz

Articles recommandés pour vous