Vuelta - Cyclisme

Avec déjà 17 tests positifs, le spectre du Covid-19 hante le Tour d’Espagne

Remco Evenepoel prend toutes ses précautions

© AFP

30 août 2022 à 08:11 - mise à jour 30 août 2022 à 11:24Temps de lecture2 min
Par AFP (édité par Raphaël Deby)

L’inquiétude monte au sein du peloton : depuis le départ du Tour d’Espagne le 19 août aux Pays-Bas, au moins 17 coureurs ont été testés positifs au Covid-19, au moment où la Vuelta aborde mardi sa 10e étape, un contre-la-montre individuel entre Elche et Alicante (sud-est).

Mardi, quatre coureurs ont dû renoncer à disputer le contre-la-montre : le Britannique Ethan Hayter (Ineos Grenadiers), l’Australien Harry Sweeny (Lotto-Soudal), l’Espagnol José Herrada (Cofidis) et l’Irlandais Sam Bennett (Bora), vainqueur de deux étapes et en course pour le maillot vert.

La veille, lors du jour de repos, les noms de Mathias Norsgaard (Movistar) et de Jarrad Drizners (Lotto-Soudal) étaient venus s’ajouter à la liste croissante des abandons pour cause de test positif au Covid-19.

Au total, au moins 17 des 21 abandons survenus dans le peloton depuis le début de la Vuelta sont liés à un test positif et la propagation du virus s’est accélérée ces derniers jours, avec 14 cas détectés depuis vendredi.

"C’est une vraie plaie. Les tests continuent à générer du stress dans les équipes, mais il faut passer outre. Si tu te sens mal, de toute façon tu ne vas pas courir. Je pense que ça devrait être le règlement, pas un test", a déclaré lundi à l’AFP l’Australien Ben O’Connor, grimpeur de l’équipe française AG2R, dont deux coureurs, l’Italien Andrea Vendrame et le Finlandais Jaako Hanninen, ont été testés positifs vendredi.

Parmi les abandons, on retrouve aussi le Français Anthony Delaplace (Arkéa), Wout Poels (Bahrain-Victorious) ou encore Pieter Serry (Quick-Step), équipier de l’actuel maillot rouge Remco Evenepoel.

Le protocole

Ces abandons liés au Covid s’ajoutent à ceux de la formation Jumbo-Visma du triple tenant du titre Primoz Roglic. Deux forfaits ont été enregistrés, avec l’Américain Sepp Kuss, lieutenant de Roglic en montagne, non partant avant la 9e étape en raison d’une fièvre, et l’ancien porteur du maillot rouge Edoardo Affini, également malade selon la formation néerlandaise. Ces forfaits n’ont pas été officiellement imputés au coronavirus.

La formation néerlandaise DSM compte, elle, trois abandons : Mark Donovan et Nikias Arndt ont été testés positifs au Covid-19 et Henri Vandenabeele a jeté l’éponge en raison d’une douleur à une jambe.

L’Union cycliste internationale (UCI) avait annoncé le 9 août qu’elle mettrait en place le même protocole sanitaire sur la Vuelta que sur le Tour de France. Ainsi, l’UCI "recommande vivement un contrôle quotidien par tests antigéniques de tous les membres de l’équipe (coureurs et personnel), qu’ils soient vaccinés ou non".

Au mois de juillet, dix-sept coureurs au total avaient dû abandonner le Tour de France en raison du Covid-19, dont le Britannique Chris Froome, quadruple vainqueur de l’épreuve, les Français Guillaume Martin et Warren Barguil, le Néo-Zélandais George Bennett ou le Danois Magnus Cort Nielsen, vainqueur de la 10e étape à Megève.

9e étape : Illaviciosa > Les Praeres Nava : Victoire de Louis Meintjes. Evenepoel accroit son avance.

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous