Voyages

Avec l'inflation, les city breaks en Europe de l'Est ne sont plus les moins chers

Lisbonne.

© Jorg Greuel

22 nov. 2022 à 10:30Temps de lecture2 min
Par RTBF avec ETX

Compte tenu de l'inflation galopante dans certains pays de l'Europe de l'Est, cette région du Vieux Continent n'est plus prescrite comme le bon plan pour un city break à moindre coût. Athènes et Lisbonne affichent un budget plus abordable.

Un classement intègre les prix de la vie sur place

Un classement intègre les prix de la vie sur place.
Un classement intègre les prix de la vie sur place. © MStudioImages

Quand on organise un week-end prolongé en Europe, il ne faut pas seulement juger des prix des vols ou du train et de l'hébergement pour concevoir son budget. La réalité financière sur place sera d'autant plus proche de ses calculs si on intègre aussi le coût d'un expresso, d'une pinte, d'un dîner au restaurant mais aussi d'une carte touristique pour visiter les musées, d'une autre pour monter dans un bus panoramique ou encore le transfert pour retourner à l'aéroport.

Ce sont justement les postes de dépenses qu'intègre le baromètre des bureaux de poste britanniques (Post Office), qui repère chaque année les destinations européennes les moins chères sur la base des villes les plus sollicitées par les touristes du royaume.

Athènes propose le meilleur rapport qualité/prix

Athènes propose le meilleur rapport qualité/prix.
Athènes propose le meilleur rapport qualité/prix. © Hiroshi Higuchi

Alors que les Grecs sont descendus dans la rue il y a quelques jours afin de protester contre une vie devenue trop chère sous l'effet d'une inflation se situant entre 10 et 12%, Athènes s'impose en tête de ce classement comme le city break européen offrant le meilleur rapport qualité/prix pour cet automne. Deux nuits dans un hôtel trois étoiles ne coûtent que 89 livres (103 euros) contre 225 livres à Paris (260 euros), où les prix tous postes de dépenses confondus ont bondi de 25% par rapport à l'année dernière.

Si le budget du voyage ne prend pas en compte le coût du transport, ce classement révèle que les dépenses sur place dans la capitale grecque ne s'élèveront qu'à 207,18 livres (environ 238 euros) sur la base de douze produits et services généralement achetés par les touristes (relevés dans vingt destinations européennes). Athènes ne constitue pas une exception : Lisbonne est en effet deuxième du classement avec un budget estimé à 218,03 livres (environ 251 euros).

Le café plus cher à Riga qu'à Venise !

Riga.
Riga. © traveler1116

Si Cracovie en Pologne (3e) et Riga en Lettonie (4e) représentent l'Europe de l'Est dans le haut de ce baromètre, aucune autre destination de cette région géographique (pourtant prescrite pour passer des vacances à moindre coût depuis de nombreuses années) n'apparaît dans le top dix.

Les pays baltes subissent depuis plusieurs mois l'une des inflations les plus alarmantes de l'Union européenne, au-delà de 20% selon les mois. En Estonie par exemple, les prix ont flambé de 25,4% en août dernier soit six fois plus rapidement qu'en France.

Dans ce baromètre, on peut juger les effets de ce contexte économique extrêmement tendu pour la population lettone : à Riga, une tasse de café coûte 2,34 livres (environ 2,70 euros) quand la même boisson affiche 2,16 livres (environ 2,50 euros) à Venise, l'une des destinations les plus coûteuses du classement.

Amsterdam et Venise sont les plus onéreuses

Amsterdam.
Amsterdam. © George Pachantouris

Pour autant, il ne faut pas faire de raccourci en imaginant les pays d'Europe de l'Est trop chers pour y passer un city break. Les attractions touristiques sont par exemple très bon marché. A Riga, un ticket pour entrer dans une galerie d'art ne coûte que 2,60 livres (environ 3 euros). A Cracovie, un pass pour visiter des monuments historiques n'est qu'à 4,71 livres (environ 5,50 euros).

En bas de ce classement se trouvent les city breaks les plus onéreux : Amsterdam est lanterne rouge avec un budget évalué à 592,79 livres (683,30 euros) derrière, successivement, Venise (19e) et Copenhague (18e).

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous