RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Liège

Avec la disparition de Robert Louis, c’est l’une des voix historiques de la RTB qui s’est tue

Robert Louis, qui a animé pendant des années les émissions matinales de ce qui est devenu LaPremière
10 mai 2022 à 06:09 - mise à jour 10 mai 2022 à 06:10Temps de lecture1 min
Par Michel Grétry

Comédien formé au conservatoire de Liège, Robert Louis est passé sans ambages des planches de la scène aux vibrations des microphones: repéré pour sa voix chaude parmi la troupe de l'Etuve, il a été engagé à l'INR, encore dans les locaux de l'Emulation, pour des lectures de "dramatiques", des pièces de théâtre mise en ondes; il a ensuite, et pendant longtemps, hanté quotidiennement les couloirs du Palais des Congrès, et il a marqué l’univers radiophonique de son empreinte. Au début des années septante, dans la foulée des mouvements soixante-huitards, il a lancé "Du Sel sur la Queue", la première émission interactive et participative. Tous les matins, sur ce qui s’est appelé le premier programme avant de devenir La Première, il a ouvert l’antenne à ses auditeurs, pour intervenir librement sur un thème choisi dans l'actualité. Librement, c’est-à-dire sans filtre. Et donc, susceptible d’échapper à tout contrôle, si ce n’est la modération des propos, en direct, par le présentateur. Un exercice parfois délicat.  "Du Sel sur la Queue" a d’ailleurs plusieurs fois failli passer à la trappe, sauvée de justesse par ses usagers, mobilisés par exemple autour d'une vaste pétition lancée lors d’un festival de musiques alternatives.

Robert Louis a également produit plusieurs programme pour la télévision, principalement sur des questions économiques et de vulgarisations de l'informatique, alors encore très énigmatique aux yeux de madame et monsieur toute-le-monde. C'est là qu'il a pu donné toute la dimension de ses talents de pédagogue. Il vient de s'éteindre, à l'âge de 85 ans.

 

Articles recommandés pour vous