Belgique

"Avec notre liberté, nous risquons de nuire aux autres" estime Christian Léonard, directeur de Sciensano

© © Tous droits réservés

22 nov. 2021 à 21:38Temps de lecture2 min
Par Hugues Angot

"Ensemble pour la liberté", c’est le nom donné à la manifestation de ce dimanche et qui a rassemblé environ 35.000 personnes dans les rues de Bruxelles. Ce rassemblement visait à contester certaines règles sanitaires imposées par nos autorités comme le Covid Safe Ticket. La manifestation a débuté dans le calme mais a dégénéré par la suite occasionnant de nombreux dégâts et faisant plusieurs blessés parmi les forces de l’ordre. Pour faire le point sur la situation sanitaire et décrypter les tensions et clivages dans notre société, QR l’actu recevait Christian Léonard, le directeur de Sciensano et Olivier Luminet, membre de la task force psychologie et corona.

CST, liberticide ?

Le CST n’est pas une assurance tout risque explique Christian Léonard. "Le CST, plus le masque et d’autres choses, tout cela conduit à réduire les risques de contamination". Et pour tous ceux qui critiquent le caractère liberticide du CST, le directeur de Sciensano estime pour sa part que la liberté individuelle n’a de sens que si elle est confrontée aux autres :"Avec la liberté, vous devez associer le mot responsabilité. Actuellement, il faut bien comprendre qu’avec notre liberté, nous risquons éventuellement de nuire aux autres. C’est la conception d’un philosophe libéral du 19e siècle qui disait ne pas nuire aux autres, est la limite de ma liberté".

Pour Olivier Luminet une profonde dichotomie s’est installée dans la société avec le sentiment que certains sont individualistes et que les autres agissent de manière solidaire. Mais pour le membre de la task force psychologie et Corona, les choses sont bien plus complexes. "Les vaccinés ont parfois le sentiment d’être protégés de tout, alors qu’ils ont encore une responsabilité. Il faut nuancer le débat et arrêter ses oppositions frontales entre vaccinés et non vaccinés, liberté individuelle et collective…"

Le psychologue de l’UCLouvain reconnaît que le CST n’est certes pas parfait mais il permet de garantir une certaine autonomie et une certaine liberté puisqu’avec un test, on peut pratiquer un certain nombre d’activités. "Un basculement vers une vaccination obligatoire et pour tous, enlèverait cette fenêtre de liberté et d’autonomie qui est fondamentale pour chacun d’entre nous".

Règles sans logique ?

Pour Olivier Luminet, on est dans une rupture de logique depuis le mois d’octobre :" Il y a un nombre de va-et-vient trop important comme sur le masque par exemple avec également des incohérences entre les régions. Ça a créé beaucoup d’incertitude et d’instabilité. On doit revenir sur des visions à plus long terme avec des logiques de seuil". Par ailleurs, le psychologue de l’UCLouvain explique que la population est encore prête à faire des efforts mais s’ils ne sont pas trop coûteux au niveau social comme la ventilation ou le port du masque.

Articles recommandés pour vous