RTBFPasser au contenu
Rechercher

Inside Out for Christmas

Avec "Quand Hadda reviendra-t-elle ?", Anne Herbauts aborde avec douceur et poésie le deuil chez l’enfant

Les vacances de Noël ne sont pas encore finies et si on en profite pour sortir, se balader, ou aller voir des expos, c’est aussi l’occasion de rester bien au chaud chez soi et de bouquiner avec les enfants. Caroline Veyt vous propose de découvrir le nouveau livre d’Anne Herbauts, une autrice bruxelloise qui vient de recevoir le Prix triennal de la littérature jeunesse attribué par la Fédération Wallonie-Bruxelles. Son nouveau livre s’intitule Quand Hadda reviendra-t-elle ?

A lire aussi : Rencontre avec Anne Herbauts

C’est une autrice bruxelloise que Caroline Veyt met à l’honneur dans sa chronique. Anne Herbauts, qui a reçu en novembre le Prix triennal de la littérature jeunesse, décerné par la Fédération Wallonie-Bruxelles récompensant un auteur et/ou illustrateur, dont l’ensemble des publications constitue déjà une œuvre.

Depuis 20 ans, Anne Herbauts publie essentiellement des livres jeunesse. Elle a écrit une cinquantaine de livres et le jury du Prix triennal de la littérature jeunesse a tenu à souligner "la constance d’un parcours en littérature de jeunesse centré sur les œuvres pour la petite enfance, avec une exigence graphique et une richesse dans le contenu narratif. On y perçoit aussi une exigence poétique susceptible de toucher les petits, ainsi que les lecteurs adultes enrichissant ainsi le potentiel d’une lecture partagée".

Anne Herbauts a une capacité à aborder des thèmes forts en très peu de mots et à nous émouvoir énormément.

Son nouvel opus s’intitule Quand Hadda reviendra-t-elle ? On met un peu de temps à comprendre de quoi il s’agit, même si la dédicace nous donne une fameuse piste. Elle dit ceci "A Maknine et sa grand-mère merveilleuse".

Alors on comprend qu’Hadda est une grand-mère. Et chaque double page commence par cette même question "Quand Hadda reviendra-t-elle ?" La grand-mère est partie et son petit-fils la réclame.

Et on l’entend répondre "Mais je suis là, mon chéri, sens, tu as mon soleil" ou "Mais je suis là, mon enfant, va, tu as ma confiance". Et petit à petit, le propos se précise. Elle dit "Mais je suis là, ma mésange. Entends, tu portes nos rires". Et on comprend qu’elle est effectivement là, à travers tout ce qu’ils ont partagé et tous les souvenirs du petit garçon. Comme le disait Jean d’Ormesson en 1974, lors de son élection à l’Académie française : "Il y a quelque chose de plus fort que la mort : c’est la présence des absents dans la mémoire des vivants et la transmission, à ceux qui ne sont pas encore, du nom, de la gloire, de la puissance et de l’allégresse de ceux qui ne sont plus, mais qui vivent à jamais dans l’esprit et dans le cœur de ceux qui se souviennent."

Avec Anne Herbauts, on peut apprendre à nos enfants la force de la transmission et du souvenir de ceux qui nous ont beaucoup donné.

Quand Hadda reviendra-t-elle ? est sorti aux Editions Casterman

Outside for Christmas

Quand Hadda reviendra-t-elle ? d'Anne Herbauts aux éditions Casterman

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Deux albums jeunesse autour des animaux de compagnie à découvrir en famille

Outside

Philéas et Autobule, les nouveaux albums qui invitent les enfants à philosopher

Outside

Articles recommandés pour vous