Regions Bruxelles

Avenir de la prison de Saint-Gilles : la commune demande une concertation avec le Fédéral et la Région

La prison de Saint-Gilles.

© Tous droits réservés

Que vont devenir les prisons de Saint-Gilles, Forest et Berkendael lorsque les détenus seront transférés vers la nouvelle prison de Haren ? Les premiers déménagements sont prévus à partir de septembre de cette année. Mais la commune de Saint-Gilles voudrait déjà une réponse. Raison pour laquelle le conseil communal de ce jeudi a voté une motion à destination du Fédéral et de la Région "pour leur demander d’accélérer les décisions quant à la réaffectation future du site des prisons".

Saint-Gilles dit toujours ignorer les intentions du gouvernement fédéral quant à l’avenir du site des prisons. Vont-elles être revendues à la Région ? Rien n’est décidé. Récemment, au parlement bruxellois, Rudi Vervoort, ministre-président a indiqué qu’il était "prématuré de parler du rachat du site" alors que la Régie des Bâtiments, qui gèrent les biens de l’Etat fédéral, n’a pas encore clarifié ses intentions.

Associer les riverains

En tout cas, à Saint-Gilles, la motion votée par les groupes Liste du Bourgmestre (PS – VOORUIT), Ecolo-Groen et MR-VLD se veut constructive et invite "le gouvernement fédéral et le gouvernement régional bruxellois à se concerter en vue d’indiquer sans tarder leurs intentions quant à l’affectation future des lieux et d’en préciser les modalités (type de cession, outil planologique privilégié, …). Il s’agira également d’associer les communes de Saint-Gilles et Forest, ainsi que les riverains, à toutes les décisions importantes quant à l’avenir du site."

Du logement

Pour Saint-Gilles, le site de prison constitue "l’unique réserve foncière de la commune". Les autorités souhaitent y développer des logements accessibles (locatifs sociaux et modérés, acquisitifs sociaux, modérés et moyens) "et des équipements publics aux bénéfices des habitants".

"Ce nouveau quartier devra être un éco-quartier exemplaire en matière d’environnement et de mobilité douce, de cohésion sociale, ainsi que sur les aspects socio-économiques", indique la majorité communale. "Les zones de parcs et zones de jeu et de rencontre auront une place prépondérante sur le site. Une mixité de fonctions doit être assurée pour le bâti : logements, équipements collectifs, commerce, artisanat et petites activités économiques…"

Les éléments du site actuel qui sont classés "seront bien entendu respectés et mis en valeur par les futurs aménagements."

La prison de Saint-Gilles date de 1884.

Sur le même sujet

En Suisse, plus de 800 volontaires pour tester une nouvelle prison en conditions réelles

Monde Europe

Dans un peu moins d'un an, la prison de Haren accueillera ses premiers détenus

Articles recommandés pour vous