Regions

Avez-vous vu passer les brebis entre Mont-Godinne et Yvoir ?

Ce qui fait avancer les brebis ? Un bélier, et la nourriture que la bergère tient en main !

© Louis Matagne

Temps de lecture
Par Louis Matagne

Evènement insolite ce jeudi du côté d’Yvoir (Province de Namur) : une cinquantaine de brebis ont entrepris une "transhumance" entre leur pâturage d’été et leur bergerie hivernale. Une initiative de Muriel Havenne, créatrice de "la Bergerie d’Emilie", qui produit notamment du fromage artisanal de brebis. Avec cette marche de 5 km à travers champs, bois et villages, qui rappelle les anciennes pratiques pastorales, la bergère souhaitait en fait remercier les donateurs qui lui ont permis de récolter 12.000 € via un crowdfunding.

"Après 10 ans en Savoie, je suis revenue en Belgique il y a 7 ans, et je me suis installée du côté de Maredret", explique la bergère. Il y a quelques mois, elle a remporté un appel à projet lancé par la commune d’Yvoir, ce qui lui permet aujourd’hui de faire paître ses ovins sur un terrain communal de 13 hectares situé à Mont-Godinne. Son projet est d’y construire une nouvelle bergerie-fromagerie bio, autonome énergétiquement et axée sur le circuit court. D’où la levée de fonds. "Les deux premiers paliers du crowdfunding sont déjà atteints. J’ai les moyens d’acheter une fromagerie d’occasion et un lave-vaisselle, ainsi que de forer un puits." Muriel Havenne espère cependant récolter encore quelques deniers afin d’être autonome en électricité via l’installation de panneaux photovoltaïques.

Une expérience unique

Pas toujours évident de ramener les brebis égarées dans le droit chemin.
Pas toujours évident de ramener les brebis égarées dans le droit chemin. © Louis Matagne

En tout cas, les donateurs qui ont pris la peine d’enfiler leurs bottes ont apprécié cette escapade automnale en compagnie des bêtes. D’autant qu’ils ont été mis à contribution pour guider le troupeau à travers les chemins de campagne. "Les brebis ont tendance à s’éparpiller, donc nous devons nous placer à des points stratégiques pour éviter qu’elles ne partent vers les propriétés voisines", s’amuse Philippe, berger d’un jour. "C’est une expérience sportive mais très amusante, rebondit Nathalie. Je sais qu’en France ce genre de chose se fait, mais je crois qu’en Belgique c’est rare, et je ne suis pas sûre qu’on aura l’occasion de revivre cela de sitôt." Cette transhumance devrait en tout cas être la dernière pour les brebis de Muriel, puisque la bergère espère construire sa bergerie au printemps prochain. L’ensemble de ses activités (élevage et production) seront alors rassemblées sur un même site toute l’année.

Sujet JT 11/11/2021:

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous