RTBFPasser au contenu

Regions

Baisse des subsides "prévention/sécurité" pour 12 communes bruxelloises

Baisse des subsides "prévention/sécurité" pour 12 communes bruxelloises
02 mai 2022 à 09:161 min
Par P. M.

La clé de répartition du budget prévention et sécurité allouée aux communes bruxelloises a changé. Voilà qui risque de mettre certaines d’entre elles dans l’embarras. Ce budget est alloué chaque année par la région aux 19 communes pour payer notamment les salaires des gardiens de la paix et des agents de médiation. Mais voilà, la région a revu récemment le partage du gâteau car certaines communes recevaient moins d’argent que d’autres. Basés autrefois sur le nombre d’habitants, de nouveaux critères entrent désormais en compte pour l’attribution du subside, explique la région. Des critères tels que la présence d’une gare SNCB ou une station de métro sur le territoire communal ou les chiffres de la criminalité et qui reflètent mieux la réalité de terrain.

Un gâteau de 27 millions d’euros

Mais comme l’enveloppe de 27 millions d’euros est fermée, le rééquilibrage se fera donc au détriment de 12 communes. Parmi celles-ci, Berchem-Sainte-Agathe. La commune pouvait compter sur 620.000 euros pour financer 10 gardiens de la paix. A terme, elle n’en touchera plus que 525.000. La région a tout de même prévu une diminution progressive jusqu’en 2024 pour que les communes concernées ne perdent trop d’argent du jour au lendemain.

Une perte sèche de 50.000 euros

Malgré cela, le bourgmestre de Berchem-Sainte-Agathe Christian Lamouline s’inquiète pour ses gardiens de la paix. "J’ai fait les comptes", explique-t-il. "On va tout de même perdre 50.000 euros entre 2022 et 2024. Cela représente à peu près en cumulé sur les trois ans, le salaire de deux gardiens de la paix. Nous n’aurons sans doute pas le choix de licencier. Cela représente 20 pourcents de la capacité de présence sur le terrain au service des habitants qui risque d’être amputée". Les bourgmestres concernés par la diminution ont prévu de demander des explications aux instances régionales prochainement.

Articles recommandés pour vous