Icône représentant un article video.

Cyclisme

Bakelants a tenté sa chance sur la 2e étape au sein d’une équipe Intermarché ambitieuse au général

21 août 2022 à 16:49Temps de lecture3 min
Par Giovanni Zidda avec Quentin Volvert

Jan Bakelants a tenté sa chance ce dimanche sur les routes entourant Breda lors de la 3e étape de la Vuelta 2022. Le coureur de l’équipe Intermarché – Wanty – Gobert a été repris à une dizaine de kilomètres de l’arrivée avec ses 6 autres compagnons d’échappée dont l’autre Belge Thomas De Gendt (Lotto Soudal).

Après l’étape, Bakelants est revenu sur cette tentative.

"Vu que Gerben Thijssen était blessé (NDLR : le sprinteur de l’équipe a chuté samedi sur la 2e étape), je me suis dit que ce n’était pas une mauvaise idée d’être présent devant. On avait un bon groupe avec 7 mecs mais on n’a jamais eu une grande avance. On savait que ce serait compliqué de tenir. On aurait voulu avoir un peu plus de marge au moment où le vent a changé de direction et était dans le dos mais bon…", a commenté Bakelants, plutôt frustré par le dénouement de cette journée.

"Je suis ici pour jouer les étapes", nous a-t-il ensuite confirmé alors que son équipe compte trois leaders dans la montagne : Louis Meintjes, Domenico Pozzovivo et Jan Hirt.

"On a trois coureurs qui ont déjà fait des Top 10 sur des Grands Tours cette année. On a certainement l’ambition d’en placer au moins un dans le Top 10 de cette Vuelta", affirme Pieter Van Speybrouck, directeur sportif d’Intermarché-Wanty-Gobert.

Mais ce ne sera pas le seul objectif de l’équipe sur cette Vuelta.

"Jan Bakelants et Rein (Taaramae) sont là pour tenter le coup dans les échappés. Jan Hirt aussi. On a parlé avec lui pour qu’il laisse un peu de côté le classement pour viser les victoires d’étape", nous explique Van Speybrouck avant de s’envoler vers l’Espagne où son équipe pourrait trouver un terrain favorable pour s’illustrer.

 

Articles recommandés pour vous