RTBFPasser au contenu
Rechercher

Etranger

Ballon d’Or : Messi - Lewandowski - Benzema, trois arguments pour les trois principaux favoris

Qui remportera le Ballon d’Or 2021 ?
28 nov. 2021 à 12:25Temps de lecture5 min
Par Mariano Spitzer

Absent en 2020 pour cause de pandémie, le Ballon d’Or est de retour ! Ce lundi dès 20h30, Didier Drogba et Sandy Heribert seront présents au Théâtre du Chatelet pour dévoiler le nom du grand gagnant du trophée récompensant le meilleur joueur de l’année.

Si la liste des nominés est longue, trois noms se dégagent. Mais quels sont les arguments de Lionel Messi, Robert Lewandowski et Karim Benzema pour prétendre à la victoire finale ? Tentative de réponse.

Lionel Messi (Argentine) : sept une évidence ?

AFP

Champion d’Amérique avec la manière

Il en aura vu de toutes les couleurs avant d’y parvenir. Après quatre finales et une retraite internationale, Lionel Messi a enfin soulevé un trophée avec l’Albiceleste.

Auteur d’une Copa America tout bonnement monstrueuse où le sextuple Ballon d’Or a fini meilleur buteur, meilleur passeur et meilleur joueur de la compétition, le capitaine argentin s’est non seulement ôté un énorme poids des épaules mais a aussi délivré tout un peuple qui attendait un titre depuis 28 ans.

Meilleur buteur de l’histoire des sélections sud-américaines et un ticket pour le Qatar

Quelques semaines après le sacre continental, la Pulga s’est offert une cerise sur le gâteau en match qualificatif pour le Mondial qatari. Et quelle cerise ! Auteur d’un festival face à la Bolivie, Messi a dépassé le Roi Pelé et ses 77 buts en tant que meilleur buteur de toutes les sélections sud-américaines confondues. Actuellement à 80 buts en équipe nationale, l’attaquant de 34 ans a couronné la meilleure année de sa carrière sous le maillot argentin en décrochant un ticket pour le Qatar avec encore quatre matches à disputer. Le natif de Rosario disputera, à 35 ans, sa cinquième Coupe du monde. Là aussi, il battra un record en Argentine.

Encore au-dessus des 40 buts

Habitué à planter plus d’une demi-centaine de roses par an, l’astre argentin de 34 ans a de nouveau franchi la barre des 40 buts cette année. Il totalise actuellement 28 buts avec le Barça, neuf avec l’Argentine et quatre avec le PSG. Suffisant pour décrocher un septième Ballon d'Or ? 

Pourquoi il ne gagnerait pas le Ballon d’Or ?

Le numéro 30 du Paris Saint-Germain a deux arguments qui pourraient jouer contre lui au moment du vote final. Il n’a remporté aucun titre majeur en club, mis à part une Coupe du Roi avant de quitter le Barça. Son aventure européenne s’était d’ailleurs rapidement arrêtée en huitièmes de finale face à son nouvel employeur. Enfin, son adaptation en Ligue 1 tarde en raison de ses nombreux voyages en équipe nationale et de quelques pépins physiques. De plus, le jeu du PSG n’est pas flamboyant malgré une attaque composée de galactiques et les premières critiques commencent à tomber.

Robert Lewandowski (Pologne) : malchanceux en 2020, récompensé en 2021 ?

AFP

Il aurait dû le gagner en 2020

Nul ne doute que dans un monde sans pandémie, Robert Lewandowski se présenterait cette année pour tenter de soulever son deuxième Ballon d’Or. Auteur d’une saison 2019-2020 tout simplement extraordinaire, le Polonais était le grandissime favori pour remporter le graal mais la crise sanitaire en aura décidé autrement...

Pour couronner la saison colossale de l’attaquant du Bayern, il a été récompensé du prix "The Best" où la Fifa salue le meilleur joueur de l’année, devant un certain Lionel Messi. Le voir gagner le Ballon d’Or serait donc tout sauf immérité.

Infatigable buteur et pluie de records

Serial buteur et d’une régularité spectaculaire. Quoi de mieux pour résumer l’attaquant polonais ? Ces caractéristiques, qui font de lui l’attaquant idéal, lui ont également permis de battre plusieurs exploits. Il possède le record de buts consécutifs en Bundesliga, il est actuellement co-meilleur buteur de la Champions League et a la meilleure moyenne de buts de toute l’histoire de la compétition. Mais ce n’est pas tout. S’il est létal devant les filets, il se montre également altruiste dans le jeu puisqu’il est concerné dans 35% des buts marqués par le Bayern durant les douze derniers mois.

Mais le record le plus marquant, le Polonais a été le chercher en mai dernier. Auteur d’un 41e but en Bundesliga, il efface le record du mythique Gerd Müller.

Loin d’en rester là, il réalise le meilleur début de saison de sa carrière avec 33 buts en 26 matches. Et ce, à 33 ans !

Machine à trophées

Ses détracteurs diront qu’il joue au Bayern et qu’il est donc normal de remporter autant de trophées. Les Bavarois, emmenés par un grand Lewandowski ont une nouvelle fois remporté le championnat allemand, mais aussi la Coupe du monde des clubs et la Supercoupe d’Allemagne. Passé également par le Lech Poznan et le Borussia Dortmund, le Polonais totalise pas moins de 25 titres en club tout au long de sa carrière.

Pourquoi il ne gagnerait pas le Ballon d’Or ?

S’il a brillé à l’Euro avec trois buts en trois matches, la Pologne n’a pas pu franchir l’obstacle du premier tour. Certes, son équipe nationale est moins compétitive que l’Argentine de Messi et la France de Benzema, mais cette absence au haut niveau durant les compétitions internationales pourrait lui être handicapante au terme d’une année de Copa America et d’Euro.

Karim Benzema (France) : Le roi de Madrid, à la (re) conquête de l'Hexagone

AFP

Il porte le Real (presque) seul

Un être vous manque et tout est dépeuplé.

Ici ce n’est pas un être, mais plusieurs… La Casa Blanca n’a jamais vraiment réussi à remplacer Cristiano Ronaldo et le récent départ de Sergio Ramos rend orphelin le vestiaire madrilène d'une machine à gagner. Sans parler des méformes de Gareth Bale ou Eden Hazard. Heureusement pour les Madrilènes, Karim Benzema répond présent. Comme d’habitude, a-t-on envie de dire.

S’il a su transformer son jeu après le départ de CR7, Benzema rayonne. A 33 ans, il est devenu beaucoup plus qu’un buteur, malgré plus de 30 buts inscrits en 2021. Auteur de dix passes décisives (Real Madrid et équipe nationale confondue), il s’est transformé en véritable leader de l’attaque madrilène.

Un retour gagnant en Equipe de France

Qu’il était attendu ce retour ! Ecarté par Didier Deschamps depuis octobre 2015, le Madrilène a fait son grand retour à l’aube de l’Euro. Si l’Hexagone salivait à l’idée de voir une attaque composée de la star madrilène, de Kylian Mbappé et Antoine Griezmann, les Tricolores ont déçu à l’Euro. La France a été battue inexplicablement par la Suisse en huitièmes de finale mais l’ancien lyonnais a supporté la pression et tous les regards placés sur lui en terminant meilleur buteur bleu de la compétition, avec quatre buts.

Mieux encore, il a soulevé un premier titre international en remportant la Nations League. Là encore, il s’est montré décisif en marquant face aux Diables et à l’Espagne en finale.

Il a pris une autre dimension

Propriétaire du brassard en compagnie de Marcelo, il est chargé de guider les jeunes talents madrilènes dans une équipe qui ne finit pas de séduire depuis le retour de Carlo Ancelotti mais qui a validé son ticket pour le prochain tour de la Champions League et qui est leader en Liga. Au Real depuis 2009, les supporters de la Maison Blanche sont certainement en train de profiter d’une des meilleures versions de Benzema.

Pourquoi il ne gagnerait pas le Ballon d’Or ?

Le football est un sport collectif et c’est bien connu, on ne peut pas gagner tout seul… Si Benzema brille, le Real peine à retrouver les sommets et sort d’une saison blanche. Le "seul" trophée de Benzema est donc la Nations League où il n’aura disputé que deux matches.

Ces trois trentenaires au palmarès extraordinaire sont bien armés pour remporter le plus prestigieux trophée individuel mais un seul pourra le soulever.

Qui ? Faites vos jeux…

 

Articles recommandés pour vous