RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde

Bangladesh et guerre en Ukraine : Dacca demande l'aide du FMI pour surmonter sa crise du prix de l'énergie

Le drapeau national bangladais est vu en berne devant le bâtiment du parlement national du Bangladesh, à Dhaka, le 28 février 2009 (illustration)

Le Bangladesh a demandé une aide au Fonds monétaire international (FMI) afin de surmonter une crise financière liée à la volatilité des prix de l'énergie consécutive à l'invasion russe de l'Ukraine, ont déclaré des responsables mardi.

Confirmant des informations de presse, un haut-fonctionnaire du ministère des Finances, sous couvert de l'anonymat, a déclaré à l'AFP que Dacca avait demandé une aide à l'institution internationale basée à Washington, sans en divulguer le montant.

Selon le quotidien local Daily Star, Dacca a demandé 4,5 milliards de dollars au FMI, après la visite d'une de ses équipes pour des entretiens avec les autorités bangladaises.

Dacca a déjà instauré des "mesures d'austérité" telles que le rationnement de l'électricité, la limitation des importations et la réduction des dépenses de développement, a indiqué à l'AFP Shamsul Alam, ministre de la Planification.

Les centrales diesel du pays, d'une capacité de production de 1.500 mégawatts, et certaines centrales à gaz ont été mises à l'arrêt. 

Les dizaines de milliers de mosquées du pays ont été priées de ne faire fonctionner les climatiseurs que pendant les cinq prières quotidiennes.  

Nous devons stabiliser notre taux de change

Dacca subit une "crise" due à la hausse des cours internationaux de l'énergie, notamment du diesel et du gaz naturel liquéfié (GNL) en conséquence du conflit en Ukraine, a déclaré Shasul Alam. 

"Notre balance des paiements est en terrain négatif. Nous devons stabiliser notre taux de change", a-t-il ajouté.

Selon les économistes, la dépréciation de la monnaie locale, le taka, par rapport au billet vert serait d'environ 20%.

La crise a été aggravée par les pires inondations qu'ait connues le nord-est du pays, ayant affecté plus de sept millions de foyers et causé des dommages représentant près de 10 milliards de dollars, selon les estimations du gouvernement.

Le principal parti d'opposition, le Bangladesh Nationalist Party, a accusé le gouvernement d'avoir dilapidé plusieurs milliards de dollars dans des projets inutiles.

Sur le même sujet:

Sur le même sujet

Guerre en Ukraine : les Russes bombarderaient massivement Mykolaïv et sa région (sud du pays)

Guerre en Ukraine

Le Bangladesh interdit les voyages sur le toit des trains

Monde Asie

Articles recommandés pour vous