Le 6/8

Barbie est-elle vraiment devenue une icône féministe ?

Barbie : L’histoire d’une poupée iconique

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

20 sept. 2022 à 14:59Temps de lecture2 min
Par Philomène Parmentier

Malgré les critiques, Barbie reste une grande star de culture populaire avec plus d’un milliard d’exemplaires vendus. Parfois saluée pour son côté féministe, parfois critiquée pour son manque d’inclusivité, depuis sa création cette icône en plastique n’a cessé de faire parler d’elle.

Barbie est l’incarnation du diktat de la minceur, elle a touché des générations, inspiré des créateurs comme Christian Lacroix, Burberry, Armani, etc. Aujourd’hui encore, Barbie fascine les enfants du monde entier et même les adultes. Née en 1959 avec ses longues jambes, une silhouette filiforme et son allure californienne, elle choque parce que c’est la première fois qu’une poupée représente un corps de femme.

Avant son arrivée, les petites filles jouaient avec des poupées bébés histoire de se projeter dans un rôle de maman.

Qui est la maman de Barbie ?

La maman de Barbie s’appelle Ruth Handler, elle était mariée à un des dirigeants du géant du jouet Mattel. Lors d’un voyage en Suisse avec sa famille, elle tombe sur Lily, la figurine d’un personnage de BD allemande.

3 ans plus tard, Barbie naît avec un air de ressemblance avec Lily. Et pour le prénom, Ruth ne va pas aller chercher bien loin, sa fille s’appelle Barbara donc Barbie et son fils s’appelle Keneth d’où le nom de Ken.

Qu’est-ce qui a fait le succès de cette poupée ?

Dès sa sortie en 1959, la poupée Barbie va très bien se vendre, les petites filles peuvent enfin imaginer leur vie de femme à travers cette nouvelle poupée. Et les années 60 vont aider à son succès, c’est une époque ou les femmes veulent entrer dans la vie active alors Barbie se transforme. Au début, son univers c’était juste la coiffure et les robes de soirées, c’était un peu une icône futile pas très concernée par les combats féministes des sixties.

Au fil des années la Barbie originale, la blonde californienne va évoluer, et elle va passer de femme d’intérieur à working girl. On va découvrir Barbie chirurgienne, hôtesse de l’air, pompier, femme d’affaires et même astronaute. En tout, elle a exercé plus de 200 professions.

Barbie, une icône abrutissante ou le modèle d’une femme indépendante ?

Mattel, le fabricant mise sur le côté féministe pour essayer de palier aux critiques, mais la chirurgienne avec une blouse de travail mini sexy est-ce vraiment féministe ?

Aujourd’hui Barbie c’est 8 couleurs de peau, 17 couleurs d’yeux, 24 couleurs de cheveux et en 2016 une Barbie grande taille avait même ému le magazine Time.

Mais même avec des poupées de couleurs, des silhouettes moins élancées, Barbie souffre toujours de son image superficielle et oisive et reste un jouet controversé et genré. Et même s’il existe des poupées noires, les traits de son visage restent de type caucasien.

Plus récemment à travers de la campagne You Can Be Anything, Barbie revêt le visage de femmes inspirantes comme la réalisatrice Shonda Rhimes, l’activiste Saur Marlina Manurung, la designer chinoise Lanyu mais aussi des figures emblématiques comme Rosa Parks ou la poétesse Maya Angelou et même l’influenceuse Lena Situation.

Sur le même sujet

Qu'est-ce que le "Barbiecore", la nouvelle esthétique ultra-genrée que l'on voit partout ?

Mode

La Barbie WTF de David Bowie est déjà soldout

Tipik

Articles recommandés pour vous