RTBFPasser au contenu
Rechercher

Barock Never Dies : ''Because'' Beatles – Beethoven

BD

''Le Clair de Lune'' de Beethoven qu’on retrouve dans une chanson des Beatles. Pour bien comprendre, il faut que je vous parle un peu du 19e siècle et de Thomas Edison, qui a inventé le phonographe. On ne s’en rend plus compte aujourd’hui mais à l’époque ce truc c’est une révolution pour écouter de la musique chez soi. Plus besoin d’inviter un copain guitariste.

Le phonographe c’est mécanique : une aiguille qui glisse dans des sillons gravés sur un cylindre qui tourne. Et comme c’est mécanique, on pouvait le toucher, et les plus rigolos essayaient parfois de pousser le disque à l’envers pour voir ce que ça donnait. D’ailleurs certains groupes ont eu exactement le même genre d’humour, Pink Floyd, par exemple.

Pink Floyd: The Wall - Empty Spaces

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Empty Spaces Reversed

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Jusque-là, on n’entend rien que des chuchotements bizarres. Mais si on le lit à l’envers : ''On nous félicite d’avoir trouvé le message caché.''

Ça s’appelle du backmasking, en bon français ça se traduit ''rota lie musicale'' et ça veut dire qu’on enregistre des sons ou des messages à l’envers sur une piste musicale. Des groupes comme Led Zeppelin, Queen, Styx, entre autres, l’ont fait dans les années 80, et ont été accusés évidemment de diffuser des messages satanistes, pour damner l’âme pure des adolescents. Et pour revenir aux Beatles, il y a eu beaucoup de fantasmes autour des messages subliminaux notamment des légendes autour de la mort de Paul Mc Cartney par exemple dans les chansons ''Revolution 9'' ou ''Blackbird''. Le groupe a un peu joué avec ça, en disant que c’était n’importe quoi mais en enregistrant plus tard des messages cachés exprès. Mais ce qui est sûr, c’est que la technique du backmasking fait partie de l’histoire des Beatles, et qu’elle n’est pas forcément morbide ni sataniste.

La célèbre sonate au ''Clair de Lune'' de Beethoven. Un soir, Yoko Ono et John Lennon étaient chez eux c’était en 68 ou 69. Lui, il lisait dans le canapé, elle pianotait sur le clavier. Elle jouait justement ''La Sonate au Clair de Lune''. Mais elle la jouait sans la jouer vraiment. Elle pianotait les notes dans le désordre, en avant, en arrière et à un moment, John a levé un sourcil, lui a demandé de rejouer un passage à l’envers, et c’est comme ça qu’est née la chanson ''Because''.

Beethoven - Moonlight Sonata (FULL)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Moonlight Sonata Reversed!

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

C’est le premier mouvement, le plus célèbre aussi, qu’on devine dans la chanson des Beatles, qui ressemble à une prière un peu triste. En fait dans ''Because'', les Beatles font juste un petit clin d’œil au ''Clair de Lune'' de Beethoven, on l’entend au début, dans l’introduction. Après, il y a le chant et les paroles, qui sont toutes simples. Parce que. Parce que le monde est rond, que le ciel est haut, que l’amour est vieux ou nouveau. En l’occurrence, pour Beethoven, cette sonate c’est plutôt l’amour déçu mais aussi le début de la surdité. Et avant sa mort en 1817, mais bien avant le phonographe, il a encore beaucoup retourné la musique, même quand il ne l’entendait plus… Et toute cette belle musique a pu arriver jusqu’à nous et nos petites oreilles, grâce aux partitions pour Beethoven, et aux microsillons pour les Beatles.

 

Because (Anthology 3 Version)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Où sont les points communs entre Bach et les Beach Boys ? Entre un chanteur lyrique et un adepte du chant guttural ? Dans baroque, il y a ''rock'' : chaque semaine, Barock Never Dies dévoile les généalogies de célèbres titres rock qui ont puisé avec talent dans le répertoire de la musique classique.

Sur le même sujet

Barock Never Dies : Jethro Tull reprend Bach

Articles recommandés pour vous