Mon Petit Neuvième

BD : Céleste ou "Proust ma chère"

Céleste

© Soleil Production

Pour la jeune Céleste Albaret, jeune mariée tout droit débarquée de sa Lozère natale, tout est étrange à Paris. Vivant dans une modeste chambre sous les toits avec son mari, elle va se retrouver, grâce à lui et un peu par hasard, à devenir la domestique d’un dandy fragile et souffreteux qui s’est piqué d’écrire un livre. Alors que celui-ci vient d’être publié – à compte d’auteur, faute d’avoir pu trouver un éditeur — elle est tout d’abord en charge de la livraison du tome. Séduit par la discrétion et l’efficacité de Céleste et bien que de son propre aveu elle ne sache rien faire de ses dix doigts, elle va devenir progressivement la gouvernante, la secrétaire et parfois la confidente du délicat "Monsieur Marcel".

Céleste
Céleste © Soleil Production

Qu’on apprécie ou pas l’œuvre de Marcel Proust, on ne peut lui retirer le mérite d’avoir réinventé le roman en lui soustrayant la notion d’intrigue qui le caractérisait jusque-là. Avec son style ampoulé et ses phrases à rallonges, il a créé un genre basé sur les introspections de son auteur, ses souvenirs, ses impressions. Tout le monde, même en ne le l’ayant pas lu, connaît au moins l’expression "une madeleine de Proust" qui renvoie à un souvenir d’enfance idéalisé par le cours du temps — perdu — qui passe.

Chloé Cruchaudet (Mauvais genre) nous brosse ici le portrait en creux de l’écrivain au travers des souvenirs de Céleste, celle qui, dans l’ombre, gère sa vie, le protège, le veille parfois quand son asthme le fatigue trop. Récit d’un apprivoisement réciproque entre la jeune provinciale timide et spontanée et le dandy capricieux et fragile, ce premier tome de deux est un pur ravissement pour les yeux grâce au style graphique tout en douceur de Cruchaudet et à ses couleurs à l’aquarelle. Dévoilant un Proust tantôt agaçant, tantôt attachant, elle rend le personnage — dont on célèbre cette année le centenaire de la mort — profondément humain et donne à connaître l’homme derrière l’œuvre monumentale qu’est A la recherche du temps perdu.

 

TITRE : Céleste – "Bien sûr, Monsieur Proust" tome 1/2

AUTEUR : Chloé Cruchaudet

EDITEUR : Soleil Production – Coll. Noctambule

Cotation Mon Petit Neuvième : 9/10

 

Denis MARC

Sur le même sujet

Charles Dantzig : "Proust a écrit un roman d'aventures, l'aventure de la création "

Et Dieu dans tout ça?

Articles recommandés pour vous