BD - Jours De Sable – Un roman graphique exceptionnel !

jours de sable

© DARGAUD BENELUX

05 juin 2021 à 05:31Temps de lecture2 min
Par Jacques Schraûwen

Plus qu’un coup de cœur, ce livre est pour moi une réussite totale, d’une intelligence et d’une beauté parfaites. (Et je vous invite également à découvrir deux expositions à Bruxelles, à ne pas rater…)

jours de sable
jours de sable © dargaud

Un petit résumé, d’abord…

Nous sommes en 1937, aux Etats-Unis, en pleine dépression. Un jeune photographe, John Clark, est envoyé par un organisme gouvernemental dans une région qu’on appelle le no man’s land, en Oklahoma, un territoire battu par des vents qui charrient tellement de sable que les occupants se trouvent confrontés à la sécheresse, à la pauvreté, à l’impossibilité de cultiver leurs pauvres terres. Le travail de ce jeune photographe est de ramener des clichés qui témoigneront des conditions de vie d’habitants américains qui, ensuite, pourront être aidés.

jours de sable
jours de sable © dargaud

Ce photographe va découvrir un monde dont il n’avait pas idée… Mais, surtout,

Il va se découvrir lui-même, il va réfléchir à ce qu’est la photographie, le journalisme, le fait de " porter témoignage ". L’autrice complète de ce livre, la Néerlandaise Aimée De Jongh, a préparé cet album en se rendant sur place. Ce qu’elle y a découvert, ce qu’elle y a vu lui a donné, selon ses propres dires, une responsabilité… Celle de ne pas trahir la misère qui, pendant ces jours de sable comme en d’autres lieux, en d’autres temps, déchirait les âmes et les corps. Avec un dessin semi-réaliste, avec une couleur qui joue avec les tons ocres et qui, de ce fait, nous plonge, lecteurs, dans les tempêtes de sable qu’elle nous raconte, Aimée De Jongh ne se contente à aucun moment d’un simple récit factuel. Entre abstraction et lyrisme, son graphisme se fait le miroir de bien des questionnements… Au travers de son personnage central qui vit une véritable quête initiatique qui va le mener à changer ses idées, ses perspectives, au travers de ce jeune homme qui comprend peu à peu que rendre compte, c’est mettre en scène, et que mettre en scène, c‘est tromper et trahir, au travers de John Clark qui se rend compte, de rencontre en rencontre, que l’essentiel, dans une photo, c’est ce qui est hors cadre, Aimée De Jongh aborde des réflexions essentielles… Ce qu’est la vérité… Ce qu’est l’empathie… Ce qu’est la famille… Ce qu’est le départ, quand il s’agit de ne pas devenir fou… Et ce qui est essentiel, dans ce livre, ce qui en fait un vrai chef d’œuvre, c’est l’émotion qui, de bout en bout, l’habite… J’ose le dire, je n’ai que très rarement ressenti autant d’émotion, de tendresse, de douceur, de frémissements de l’âme à la lecture d’une bande dessinée qu’avec ce livre…

Deux expositions BD à Bruxelles

Yslaire
Yslaire © Yslaire

Yslaire et Baudelaire s’exposent à la galerie Champaka, au Sablon, et c’est un vrai plaisir que de se plonger dans les originaux de ce dessinateur hors pair…

la nouvelle vague du Lombard
la nouvelle vague du Lombard © huberty & breyne

Et la galerie Huberty & Breyne, elle, accueille une exposition intitulée " la nouvelle vague du lombard ", avec deux livres excellents eux aussi, " La baleine bibliothèque " de Judith Vanistendael et Zidrou, et " Le tambour de la moskova " de Simon Spruyt… Deux excellents albums, aux aussi, qui montrent que l’éclectisme et la bd font bon ménage !

Jacques Schraûwen

Jours de Sable (autrice : Aimée De Jongh – éditeur : Dargaud – 289 pages – mai 2021)

Galerie Champaka

Galerie Huberty & Breyne

Articles recommandés pour vous