RTBFPasser au contenu
Rechercher

Comics Street

BD : ''Le Storyboard de Wim Wenders''

''Le Storyboard de Wim Wenders''
11 mai 2022 à 11:45Temps de lecture2 min
Par Thierry BELLEFROID

Nous partons au Québec, pour vous parler du tournage d’un film de Wim Wenders. Mais que vient faire la bande dessinée dans cette histoire ?

''Le Storyboard de Wim Wenders'', c’est le titre de ce roman graphique inédit. Inédit, parce qu’au confluent de plusieurs genres : l’autobiographie, la leçon de cinéma, le carnet de tournage. Stéphane Lemardelé est un dessinateur canadien habitué à travailler pour de grosses productions américaines. Il fournit des story-boards, c’est-à-dire des découpages dessinés plan par plan, qui permettent aux réalisateurs de préparer très précisément leur tournage. En 2014, il est appelé par Wim Wenders pour story-boarder la séquence d’ouverture d’un film qu’il tourne sur un pont de glace, au nord du Québec. Au gré de ses conversations avec le réalisateur des ''Ailes du Désir'', de ''Paris Texas'' ou encore de ''Buena Vista Social Club'', il est de plus en plus séduit par sa vision du monde et sa manière de concevoir le cinéma. Le dessinateur décide donc de raconter cette expérience de l’intérieur, crayon à la main.

Ce n’est pas un reportage, la forme de ce livre est hybride. Stéphane Lemardelé reconstruit ses souvenirs, on sent bien qu’il les met en partie en scène, cela lui permet de placer des propos de Wim Wenders sur le cinéma ou la peinture, plus passionnants les uns que les autres. Même si parfois, cela débouche sur de longues séquences de marche un peu vides dans la ville, ou d’autres au restaurant, graphiquement pauvre. L’auteur prévient au passage qu’il a fait relire son livre par le Maître, qui a corrigé, annoté et modernisé certains de ses propos. Il n’empêche, on découvre peu à peu l’envers du décor. Et c’est tellement intéressant qu’on est prêt à tout pardonner à l’auteur.

Si vous avez vu ''Everything Will Be Fine'', tourné en 2014, vous profiterez encore mieux de ce roman graphique. Mais l’auteur a à cœur d’emmener ses lectrices et ses lecteurs au sein même des repérages et de toute la phase préparatoire en expliquant les choses au fur et à mesure. Ainsi, on découvre comment on triche avec les éléments naturels, comment on recrée certains effets de lumière, à quel point la vision du cinéaste est forte et impose sa volonté quoi qu’il doive en coûter d’inventivité et de travail. Il ne dit pas " J’aimerais " ou " Je voudrais " mais " Je veux ", même si on le découvre – et ce n’est pas étonnant en voyant son cinéma – d’une grande courtoisie et d’une belle humanité. On comprend aussi l’intérêt du story-board lui-même, qui nous est montré dans toutes ses phases. Et puis, Stéphane Lemardelé a pu aller sur le tournage, dessiner sur le vif une fois son travail préparatoire terminé, la dernière partie est donc un regard magistral sur la "Fabrique Wenders". Un roman graphique pour tous les amoureux du cinéma.

''Le Storyboard de Wim Wenders'' de Stéphane Lemardelé, à La Boîte à Bulles

Comics Street

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Des conseils de lecture pour passer du bon temps, un album à la main : Comics Street le mercredi à 13h45, l’actualité BD présentée par Thierry Bellefroid dans Lunch Around The Clock.

"Viens petite fille dans mon Comic strip" chantait Gainsbourg avec autant de fausse innocence que quand il faisait chanter "Annie aime les sucettes" à France Gall. En guise de clin d’œil, Comics Street vous invite, vous les fans de rock, à partager chaque semaine les coups de cœur choisis par Thierry Bellefroid parmi les dizaines de titres qui déboulent en librairie. Perles et pépites à lire en écoutant… Classic 21, bien sûr !

Et aussi

Sur le même sujet

BD : ''Ténébreuse, Livre Second''

Comics Street

BD : ''Le Ministre et la Joconde''

Comics Street

Articles recommandés pour vous