Comics Street

BD : ''L’Ours de Causescu''

L’Ours de Ceausescu
18 mai 2022 à 11:45Temps de lecture3 min
Par Thierry BELLEFROID

On vous emmène en Roumanie, revivre une page d’histoire tragique. Nous sommes en décembre 1989. Le Mur de Berlin est tombé le mois précédent et tout le Bloc de l’Est vacille. À Bucarest, dans son énorme palais, le couple Ceausescu croit encore avoir la situation en mains.

Dans quelques heures, Nicolae et Elena devront pourtant se résoudre à s’enfuir. Massés devant l’édifice, des milliers de Roumains osent défier le pouvoir. Parmi eux, une jeune femme, qu’entourent discrètement deux agents de la 'Securitate', la célèbre police d’État. Ils la droguent puis l’emmènent. Flash-back : qui est-elle ? C’est la première des huit personnages que nous allons découvrir dans des tableaux successifs. Les uns après les autres, ils se retrouvent derrière les barreaux, ignorant ce qu’on leur veut. La scène finale les réunira et nous fera entrer dans l’Histoire avec un grand H.

Fiction ou réalité ? Aurélien Ducoudray, ancien journaliste qui a déjà beaucoup écrit sur les dictatures et les Pays de l’Est, s’appuie toujours sur la réalité historique. Il respecte les dates, mais aussi la plupart des faits connus, même s’il fait une entorse ici dont je préfère ne pas parler pour ne pas éventer le récit. En revanche, il insère la fiction dans les interstices de l’Histoire. Là où s’arrêtent les livres, les témoignages, les preuves, commence son travail de conteur. Dans ''L’Ours de Ceausescu'', brillante démonstration de cette méthode, il peut dès lors brosser en quelques portraits successifs toute l’absurdité du régime mis en place par le couple diabolique qui a régné sur la Roumanie jusqu’à sa fin tragique, le 25 décembre 1989. Une fin qui a été incroyablement médiatisée, je vous le rappelle ; on l’a un peu oublié plus de trente ans plus tard. En 89, les images du procès expéditif mais aussi celles de l’exécution des deux dictateurs et plus encore celles de leurs cadavres sanguinolents ont fait le tour du monde sans aucun filtre, chose qui paraît difficilement pensable aujourd’hui.

Ce roman graphique est très bien construit, le dessin de Gaël Henry laisse à la fois les zones d’ombre nécessaires et propose pour chaque personnage une caractéristique qui permet de le reconnaître immédiatement dans les séquences de flash-back. Ajoutons-y le travail de mise en couleur de Paul Bona, qui privilégie une ambiance très délavée, triste, véritable transposition d’une vie sous le sceau des privations : on a là tous les ingrédients d’un bon livre. Mais il faut consentir un petit effort à la lecture. Hormis dans la séquence d’ouverture et dans celle qui clôt l’ouvrage, il n’y a pas d’indications temporelles, ni par écrit ni par l’un ou l’autre artifice de narration spécifique. Il faut donc être attentif pour ne pas se prendre les pieds dans le tapis entre le moment présent et les flash-back qui présentent les personnages. Personnellement, j’ai beaucoup aimé que le scénariste mise ainsi sur l’intelligence et l’attention des lecteurs, mais ça ne plaira pas forcément à tout le monde, surtout à celles et ceux qui n’ont pas connu ces événements, même de loin, et manqueront peut-être de repères.

''L’Ours de Causescu'' par Aurélien Ducoudray et Gaël Henry, chez Steinkis

Comics Street

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Des conseils de lecture pour passer du bon temps, un album à la main : Comics Street le mercredi à 13h45, l’actualité BD présentée par Thierry Bellefroid dans Lunch Around The Clock.

"Viens petite fille dans mon Comic strip" chantait Gainsbourg avec autant de fausse innocence que quand il faisait chanter "Annie aime les sucettes" à France Gall. En guise de clin d’œil, Comics Street vous invite, vous les fans de rock, à partager chaque semaine les coups de cœur choisis par Thierry Bellefroid parmi les dizaines de titres qui déboulent en librairie. Perles et pépites à lire en écoutant… Classic 21, bien sûr !

Et aussi

Sur le même sujet

BD : ''Sanctuary – Perfect Edition, Tome 1''

Comics Street

BD : ''Ténébreuse, Livre Second''

Comics Street

Articles recommandés pour vous