BD: Minnie et le secret de tante Miranda

Minnie

© Glénat

07 mars 2020 à 07:05 - mise à jour 07 mars 2020 à 07:09Temps de lecture2 min
Par schrauwenjacques

L’univers de Walt Disney appartient à l’imaginaire collectif. Et quand un dessinateur comme Cosey s’en fait le chantre, le plaisir et au rendez-vous !

Jonathan
Jonathan Cosey

Je vous invite à vous replonger dans l’univers de Walt Disney, ce magicien de l’animation qui a enchanté tant de générations avant de n’être plus que le nom porté par une industrie " délivrée libérée "… Je vous invite à retrouver les héros les plus anciens les plus symboliques, les plus représentatifs  de Walt Disney : Mickey, Minnie, Pluto, Clarabelle ! Et ce au travers du scénario et du dessin d’un dessinateur auquel on doit un des personnages les plus emblématiques du renouveau de la bande dessinée dans les années 70/80 : Jonathan.

Minnie
Minnie Glénat

Et c’est bien d’un hommage qu’il s’agit, pas du tout d’un pastiche ! Avec un scénario qui, certes, ressemble aux aventures enfantines de la petite souris, mais qui innove, et pas qu’un peu ! A quelques jours de Noël, Minnie reçoit une lettre de sa tante Miranda. Cette dernière, scientifique un peu allumée, prend sa retraite après avoir voulu prouver que le Bigfoot, ce yeti des forêts américaines, existait vraiment. Et Minnie, accompagnée de son amie Clarabelle, se rend dans la lointaine maison de sa tante, pour y découvrir ses secrets. Et, bien entendu, elle va tomber sur la piste du Bigfoot, à son tour !

Et on est à la fois très proche du monde graphique de Cosey, parce qu’il situe son aventure, son récit, sous la neige. Ce dessinateur Suisse a une façon exceptionnelle de rendre tangible la neige, l’hiver, le froid, en dessinant des paysages somptueux. Et très lointain, aussi, parce que Cosey s’adresse à tous les publics, celui de l’enfance aussi et surtout, et parce qu’on est loin de l’univers extrêmement adulte de son héros, Jonathan, aventurier parfois mystique et profondément adulte. Mais pour Cosey, il n’y a là que du plaisir…

Cosey

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

minnie
minnie Glénat

Plaisir de l’image, plaisir du récit, aussi… C’est un livre de dialogues, sans aucun ajout descriptif. Minnie n’arrête pas de parler. Ou, comme elle dit elle-même, de " penser tout haut ". C’est un livre qui s’enrichit d’expressions un peu désuètes mais réjouissantes : balivernes, billevesées, facéties… C’est un livre qui s’amuse, oui, tout en donnant à Minnie et à Clarabelle des places de choix que Disney n’a jamais pensé à leur donner ! Bien entendu, Mickey vient à la rescousse, bien sûr, le " bête méchant " se méfie des gens qui lisent, bien sûr le Bigfoot va pouvoir continuer à pratiquer sa devise : " pour vivre cachés vivons heureux " ! C’est un livre amusant, oui, c’est un livre dont les ingrédients premiers sont les souvenirs d’enfance. L’enfance de Cosey. La nôtre aussi !

 

Jacques Schraûwen

Minnie et le secret de tante Miranda (auteur : Cosey – éditeur : Glénat)

Articles recommandés pour vous