RTBFPasser au contenu
Rechercher

Comics Street

BD : T’Zée, Une tragédie africaine, d’Appollo & Brüno, Darga

25 mai 2022 à 12:54Temps de lecture2 min
Par Thierry BELLEFROID

Il n’y a pas beaucoup de doute, à la lecture de T’Zée, Une tragédie africaine : les auteurs se sont bel et bien inspirés du Maréchal Mobutu pour créer le personnage central de leur histoire, forte d’environ 150 pages. T’Zée, c’est son nom dans la BD, est présenté ici au crépuscule de son règne. Comme pour le vrai Mobutu, cette période correspond à la fin des années 90. Mais au jeu des sept erreurs, on aurait vite fait de refermer l’album : même si le protagoniste principal est un double de l’ancien président zaïrois, et même si son palais de Gbadolite est à peine modifié – son nom est raccourci ici en Gbado -, aucun des événements racontés dans ce roman graphique n’est rigoureusement historique.

Ce n’est sûrement pas par paresse historique qu’Appollo a choisi la fiction. Ce scénariste né en Afrique du Nord, qui a passé son enfance à la Réunion avant de rejoindre l’Angola et enfin le Congo, est un connaisseur du continent africain et de son histoire, il l’a déjà prouvé. Dans ce livre, il voulait à la fois montrer la chute d’un dictateur élevé au rang de demi-dieu et jouer sur les ressorts de la tragédie grecque. En ce sens, l’irruption du fantastique directement lié à l’imaginaire africain et à l’animisme lui permet d’amplifier les effets d’oracle. Son récit est comme un piège qui se referme et dont le lecteur est le complice. Les personnages se mettent en place. On assiste à la tragédie en direct, impuissant, comme le sont chacun des acteurs, courant à leur perte en suivant une implacable logique. Au passage, Appollo capte l’âme d’un pays, la désillusion de ses idéaux, la confiscation de ses richesses. Au final, plus fort qu’un documentaire ou qu’un biopic, ce choix fictionnel nous plonge au cœur des enjeux de ce pays-continent.

Si vous ne connaissez pas Brüno, avec un tréma sur le u, vous allez découvrir la puissance d’un trait hyper stylisé, qui sait tirer parti des ombres, du clair-obscur, et jouer les masses les unes contre les autres. Si vous l’avez connu à ses débuts avec le même scénariste, dans Commando Colonial, par exemple, vous découvrirez combien son style a évolué vers un mélange de grâce et de puissance, ce que les lecteurs de séries comme Tyler Cross avaient déjà pu constater. Chez Brüno, il n’y a jamais un trait en trop, jamais une case inutile : tout fait sens et participe à la scansion du récit. Paré ici de couleurs très subtiles par Laurence Croix, dont une teinte orangée directement liée à la toque du Vieux Léopard, ce dessin amène un souffle épique qui est le parfait complément à la tragédie imaginée par le scénariste. T’Zée, c’est paru chez Dargaud.

Comics Street

T’Zée, Une tragédie africaine, d’Appollo & Brüno, Dargaud

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Des conseils de lecture pour passer du bon temps, un album à la main : Comics Street le mercredi à 13h45, l’actualité BD présentée par Thierry Bellefroid dans Lunch Around The Clock.

"Viens petite fille dans mon Comic strip" chantait Gainsbourg avec autant de fausse innocence que quand il faisait chanter "Annie aime les sucettes" à France Gall. En guise de clin d’œil, Comics Street vous invite, vous les fans de rock, à partager chaque semaine les coups de cœur choisis par Thierry Bellefroid parmi les dizaines de titres qui déboulent en librairie. Perles et pépites à lire en écoutant… Classic 21, bien sûr !

Et aussi

Sur le même sujet

BD : ''Les Nouvelles Aventures de Lapinot, tome 6 : Par Toutatis !''

Comics Street

BD : ''Breakwater''

Comics Street

Articles recommandés pour vous