Icône représentant un article video.

Vidéo

"Belgium sleep out ": une centaine de personnes ont tenté de se mettre dans la peau des personnes sans abris

Une centaine de personnes ont participé a l Opération Belgium Sleep out a Bruxelles

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

08 oct. 2022 à 13:15 - mise à jour 08 oct. 2022 à 13:23Temps de lecture3 min
Par Kevin Dero, sur base d'un reportage de Thierry Vangulick

Un simple sac de couchage dans un hangar du site de Tour et Taxis, au cœur de la capitale. À même le sol, ils étaient plusieurs dizaines à y avoir passé la nuit. L’ONG "Infirmiers de rue" a proposé, pour la première fois, cette opération baptisée "Belgium sleep out" afin de permettre à tout un chacun de mieux comprendre les difficultés de la vie de sans-abri. D’échanger avec les travailleurs sociaux aussi.

Des citoyens et citoyennes comme Louise, désireuse d’en apprendre plus sur la problématique, ou encore ce participant, témoignent : "J’ai choisi de venir ici car je suis inquiet de la paupérisation et de l’augmentation du nombre de personnes qui dorment en rue à Bruxelles. Je veux rester informé sur le sujet".

Inquiétudes aussi partagées par Marie-Françoise, âge de 81 ans : "C’est important de voir comment les personnes âgées vont être touchées, en dehors de celles qui le sont déjà " explique-t-elle à notre micro. "Je crains le basculement d’une partie d’entre elles et de se retrouver dans cette situation en fin de parcours de vie". Documentaires et animations étaient aussi au programme afin d’aider à mieux cerner la dramatique problématique de la pauvreté.

Le nombre de personnes sans-abri à Bruxelles est estimé à environ 5000. Au moins 700 parmi elles dorment dans la rue.

Au réveil, à Tour et Taxis, les mines étaient soucieuses. Un participant fait état d’un sentiment fort de solitude. Lees infirmiers de rue, eux, voudraient voir l’extrême pauvreté et le sans-abrisme disparaître pour de bon des rues de nos cités. Le sans-abrisme n’est pas une fatalité, et une action comme celle organisée hier de permettre une meilleure compréhension du phénomène.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous