RTBFPasser au contenu
Rechercher

Politique

Besix et les syndicats signent une déclaration pour promouvoir santé et sécurité

Des représentants syndicaux de la CSC et de la FGTB et la direction de Besix ont signé samedi une "déclaration pour des lieux de travail sûrs et sains". Ils y affirment l'importance de la coopération entre les représentants du personnel et les directions d'entreprises pour atteindre l'objectif de lieux de travail où le risque de décès est inexistant et les risques de travail et de maladies sont pris en compte.

Le lieu de cette signature est inhabituel puisqu'elle s'est déroulée à l'Exposition universelle de Dubaï, durant la journée belge de cette manifestation internationale. Besix disposait déjà d'un accord cadre pour garantir les droits des travailleurs qu'elle emploie sur ses chantiers à l'étranger. Par cette déclaration, elle veut donner un signal aux autres entreprises de ce secteur sur la nécessité de veiller à la santé des travailleurs où qu'ils soient dans le monde, à l'heure où les conditions de travail des ouvriers dans certains coins du globe sont régulièrement dénoncées, par exemple au Qatar voisin en pleins préparatifs du Mondial de football.

Respect du travailleur

Le ministre de l'Emploi, Pierre-Yves Dermagne, assistait à la signature de la déclaration, de même qu'un représentant de l'Organisation Internationale du Travail (OIT). Le ministre s'est engagé à porter les demandes qu'elle contient en vue d'adopter une "position forte" au niveau européen.

"Les partenaires sociaux et Besix sont sur la même longueur d'ondes pour protéger les travailleurs partout dans le monde entier. On veut montrer que les syndicats, le patronat et le politique peuvent s'unir pour un même objectif", a souligné le secrétaire général de la CSC Construction, Pierre Cuppens. "Les employeurs ne doivent pas redouter la concertation. Ce que l'on demande, c'est le respect de chaque travailleur, en Belgique et à l'étranger".

La présence d'un représentant de l'Organisation vise à donner une dimension internationale à cet acte.

"Nous voulons aussi faire réagir l'OIT et les gouvernements pour que la santé et la sécurité deviennent l'un des critères des droits et principes fondamentaux du travail. Nous le faisons, pourquoi pas les autres?", a fait remarquer le CPO de Besix, Geert Aelbrecht.

Besix compte plusieurs milliers de travailleurs dans le monde. L'entreprise a participé à de nombreux chantiers, notamment aux Emirats arabes unis. Le roi Philippe y a fait allusion dans son discours d'ouverture de la Journée belge qui marque aussi les 50 ans des relations entre les deux pays. "Beaucoup de Belges ont décidé d'apporter leurs compétences et leur savoir-faire aux Emirats. Ils ont contribué à façonner le visage de ce pays", a-t-il dit.

Articles recommandés pour vous