N'oubliez pas le guide

Bibliothèque Wittockiana : "La reliure, un art à part entière"

Cédric Wautier à la Bibliothèque Wittockiana en compagnie du guide François Ghislain

Ouverte au public depuis 1983, la Bibilothèque Wittockiana est le seul musée au monde consacré à la reliure d’art et ce, grâce à la passion d’un homme, Michel Wittock.

Lorsqu’il pénètre pour la première fois dans une librairie, à 14 ans, pour acheter un livre, Michel Wittock est loin de s’imaginer que ce geste, il le reproduira durant toute sa vie. Une passion pour l’objet mais aussi, et peut-être avant tout, pour la reliure d’art. Dans les vitrines du musée construit au bout de son jardin bruxellois, plus de cinq siècles d’histoire de la reliure sont ainsi présentés. " Des coups de cœur avant tout " précise Géraldine David la Directrice. La collection, enrichie durant toute la vie de cet industriel ne prétend pas représenter tous les courants de la reliure. Mais elle offre à tout un chacun un vaste panorama de l’évolution du décor, depuis les couvertures dorées de la Renaissance, jusqu’aux créations avant-gardistes de notre temps.

Il y a bien entendu des livres extrêmement précieux et rares. Mais ce qui nous semble intéressant à mettre en avant, c’est aussi la collaboration qui existait entre tous ces artistes et Michel Wittock. Pour lui, l’art de la reliure et du décor peut, comme tous les arts décoratifs, être légitimement considéré comme un art à part entière.

Un art vivant

Un constat en parcourant les allées du musée, le livre " objet " reste aujourd’hui plébiscité et de nombreux artistes perpétuent la tradition du décor de livres. "Il suffit de découvrir les ouvrages présentés ici dans les expositions temporaires " sourit François Ghislain, guide au musée. " Cet art est bien vivant et les passionnés reviennent régulièrement pour découvrir d’autres œuvres, d’autres noms de la reliure ". Un constat partagé par la Directrice du musée qui se voit régulièrement confrontée à des choix pas toujours simples à assumer.

Eau-forte illustrant un poème d’Emile Verhaeren.
Eau-forte illustrant un poème d’Emile Verhaeren. "N’oubliez pas le guide"-RTBF

Il y a un public qui vient exclusivement pour la reliure et l’histoire des livres. Et un autre, pour les expositions temporaires. La difficulté est de savoir ce que l’on veut raconter. Faut-il montrer uniquement la couverture d’art ou, au contraire, le contenu du livre qui parfois est également illustré de manière extraordinaire. Je pense par exemple à ce recueil de poèmes de Verhaeren, dont la couverture est en chèvre " cerise " mais dont les illustrations, les eaux-fortes, valent également la peine d’être dévoilées et présentées au public.

Un public belge et international. La réputation du lieu s’étant étendue bien au-delà de nos frontières.

Informations pratiques

Bibliothèque Wittockiana

25 rue du Bemel- 1150 Bruxelles

Ouverte du mardi au dimanche, de 10h à 17h

Réservation obligatoire

N'oubliez pas le guide

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Le Salon du Livre Rare et des Expert en Objets d'art revient à Paris

Littérature

L’art de bien ranger sa bibliothèque, quelques pistes pour commencer

Littérature

Articles recommandés pour vous