Biden assure à l’Ukraine que les USA "répondront énergiquement" à une invasion russe

Joe Biden

© Nicholas Kamm / AFP

03 janv. 2022 à 06:35Temps de lecture1 min
Par AFP

Le président américain Joe Biden a assuré à son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky lors d’un appel téléphonique dimanche que les Etats-Unis et ses alliés "répondront énergiquement" si la Russie envahissait l’Ukraine.

"Le président Biden a dit clairement que les Etats-Unis et ses alliés répondront énergiquement si la Russie envahit davantage l’Ukraine", a indiqué dans un communiqué la porte-parole de la Maison Blanche, Jen Psaki.

M. Biden a également souligné l’engagement de Washington "au principe de 'rien à propos de vous sans vous'", faisant apparemment référence à la nécessité d’inclure l’Ukraine dans les négociations sur son propre avenir.

"Nous apprécions l’indéfectible soutien à l’Ukraine (de la part des USA)", a réagi M. Zelensky sur Twitter. "Nous avons évoqué les actions conjointes de l’Ukraine, des Etats-Unis et de ses partenaires pour maintenir la paix en Europe et éviter une aggravation de la situation".

Les 9 et 10 janvier, Russie et Etats-Unis auront des pourparlers sur l’Ukraine à Genève. Menés par la vice-secrétaire d'Etat américaine Wendy Sherman et son homologue russe Sergueï Riabkov, ils seront suivis le 12 janvier d’une rencontre Russie-Otan, puis le 13 janvier d’une réunion dans le cadre de l’OSCE.

Vendredi dernier, Joe Biden avait déjà assuré avoir de nouveau mis en garde le président russe contre une tentative d’invasion de l’Ukraine lors d’un entretien téléphonique la veille : "J’ai dit clairement au président Poutine que nous adopterions des sanctions sévères et que nous augmenterions notre présence en Europe, chez nos alliés de l’Otan".

"Nous avons été clairs : il ne peut pas, je répète, il ne peut pas envahir l’Ukraine", a insisté M. Biden.

Sur le même sujet

Washington prêt à discuter avec Moscou de positionnement de missiles et d'exercices militaires

Monde

Washington prévient Moscou : pas de progrès avec un "pistolet sur la tempe de l’Ukraine"

Monde

Articles recommandés pour vous