RTBFPasser au contenu
Rechercher

Belgique

Bientôt un nouveau marquage au sol pour renforcer la visibilité des abords des établissements scolaires

31 mai 2022 à 10:09Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Estelle De Houck

La ministre wallonne de la Sécurité routière, Valérie De Bue (MR), a décidé de dégager 7 millions d'euros pour renforcer la visibilité des abords des établissements scolaires wallons et augmenter la sécurité des enfants grâce à un nouveau marquage au sol.

Les abords des écoles seront désormais divisés en trois zones. La première, la zone d'entrée, rappelle via un marquage la signalisation verticale existante. Ce message est exprimé par une double ligne blanche, encadrant le marquage du signal "zone 30".

La zone de rappel a pour sa part l'objectif de maintenir l'attention des conducteurs le long du tronçon. Elle est signifiée par un marquage de carrés colorés espacés et disposés de manière "aléatoire".

Enfin, la troisième et dernière zone d'éveil signifie la proximité immédiate de l'accès à l'école ou du passage piéton. Elle couvre les 25 mètres de part et d'autre de l'établissement et est matérialisée par un marquage dense des carrés colorés. "L'objectif est de maintenir l'attention des usagers de la route et de les faire ralentir plus tôt. Le message se veut progressif et ascendant, soulignant un danger potentiel par la présence d'usagers vulnérables", indique-t-on au cabinet de la Ministre Valérie De Bue.

+2

Une première ce mardi

L'école fondamentale de Barvaux-en-Condroz (Havelange) est depuis ce mardi la première école à bénéficier de ces nouveaux marquages. D'ici la prochaine rentrée scolaire, plusieurs établissements seront sécurisés en Wallonie. Par ailleurs, l'ensemble des communes qui le souhaiteront pourront bénéficier de ces aménagements avec la réalisation des travaux dans le courant 2023. Ceux-ci seront subsidiés à 80 % par la Région sur les voiries communales.

De 2017 à 2021 en Wallonie, 1888 enfants de 3 à 17 ans ont été victimes d'un accident de la route sur le trajet de l'école, dont 6 tués et 63 blessés grièvement. Les 3-11 ans représentent 41% des enfants victimes de la route aux heures de trajet domicile-école.

Sur le même sujet

Les enfants piétons sont plus impliqués dans des accidents entre juin et septembre

Belgique

Sécurité routière : les Belges toujours plus agressifs au volant

On n'est pas des pigeons

Articles recommandés pour vous