Regions

Bilan touristique satisfaisant dans la région de Charleroi après ces deux semaines de vacances inédites

Thuin

© Santiago Urquijo

Ces longues vacances de Toussaint ont-elles profité aux acteurs touristiques de notre région ? Cette année, les élèves ont bénéficié de deux semaines de repos avec la réforme du calendrier scolaire. Sur papier, c’était donc l’occasion pour le secteur d’attirer des familles sur une plus longue durée.
Première tendance, l’effet positif pour les petits opérateurs culturels est tout à fait mesuré voire inexistant dans certains lieux.

La faute à la météo

Si on prend le Vecteur, par exemple, le bilan est plutôt décevant. La plateforme culturelle n’a pas attiré plus d’enfants que les autres années durant ses stages, et le festival "Livresse", qui fait la part belle aux fans de littérature, n’a pas soulevé les foules durant ces 2 semaines.


►►► À lire aussi : Les attractions touristiques ont fait le plein durant ces vacances d’automne


Constat assez similaire au Bois du Cazier où la fréquentation n’a pas doublé, elle s’est plutôt répartie sur les deux semaines. "Les visiteurs ne sont pas plus nombreux mais on a eu une très bonne fréquentation durant le long week-end de la Toussaint entre le 29 octobre et le 2 novembre. On a quand même souffert du beau temps qui a comme conséquence d’éloigner les visiteurs des musées", explique Jean-Louis De Laet, le directeur du site minier.

Les jeunes au cinéma

Autre exemple, le cinéma QUAI 10, où là, la semaine de vacances ajoutée a quand même permis d’attirer un public plus jeune et même si on ne peut pas parler de carton plein. Matthieu Bakolas, le directeur du cinéma tire un bilan plutôt positif : "Il y a quand même une plus grande fréquentation si je cumule les deux semaines. Ce sont deux bonnes semaines de fréquentation, particulièrement pour les films jeunes publics".

Les offices du tourisme satisfaits

Enfin du côté des offices du tourisme de la région, on se montre plutôt content… A Charleroi, les chiffres de la première semaine de vacances sont globalement aussi bons que ceux de la deuxième, et c’est pareil à Thuin, où l’abbaye d’Aulne et les jardins suspendus ont attiré de nombreuses familles.
Précisons quand même qu’il est évidemment difficile d’isoler le seul paramètre " vacances ", parce qu’il y en a d’autres qui entrent en jeu. La météo, qui a sans doute favorisé les activités extérieures et puis aussi la crise énergétique, qui a sans doute contraint des familles de poser des choix.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous