RTBFPasser au contenu
Rechercher
Icône représentant un article video.

On n'est pas des pigeons

Binche : la menace d’annulation du carnaval plane sur la ville et ses commerces

Carnaval de Binche: on attend !

On n'est pas des pigeons

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

13 janv. 2022 à 16:14 - mise à jour 13 janv. 2022 à 16:38Temps de lecture4 min
Par dgr

La décision finale n’est pas encore tombée, mais il y a fort à parier que, comme l’an dernier, les festivités liées au carnaval à Binche soient supprimées cette année. Ou à tout le moins, fortement restreintes.

C’est le retour du spectre de lourdes pertes financières pour tout le commerce binchois et particulièrement pour les cafés.

Des cafés qui risquent de rester fort vides

© Tous droits réservés

Le carnaval, il fait vivre Binche, il fait vivre tout Binche. Sans carnaval, tout le monde est en panique.

A l’entrée de la ville, au café " Le Petit Mousse ", le patron ne s‘en cache pas : " On a peur parce que, voilà, économiquement pour nous autres, ce n’est pas évident, pour les louageurs non plus… Oui, la peur est là, mais bon la santé avant tout,quoi. C’est un énorme manque à gagner. Ici, ça fera la deuxième année, et en plus, avec le pass Covid, on a perdu énormément de clientèle, donc c’est un énorme manque à gagner ". Et un des clients du café souligne : " Le carnaval, il fait vivre Binche, il fait vivre tout Binche, sans carnaval, tout le monde est en panique. "

Maintenant, on a toujours un petit espoir, parce que ça ferait deux ans en suivant et certains commerçants n’y survivraient pas.

Un peu plus loin, sur la grand-place, le tenancier d’un autre établissement garde une lueur d’espoir : " On s’attend à une annulation complète. Maintenant, on a toujours un petit espoir, parce que ça ferait deux ans en suivant et certains commerçants n’y survivraient pas. Pour nous cafetiers, ce serait important qu’il soit maintenu, mais dans de bonnes conditions. "

Il est notamment question d’un carnaval restreint à la seule journée du Mardi gras, avec un public limité et obligé de rester à l’extérieur des établissements. Mais pour beaucoup, cette solution semble difficilement applicable et contrôlable. Une décision officielle devrait tomber la semaine prochaine.

Carnaval annulé, tout le commerce impacté

Si moi je ne vends pas de sandwichs, le boulanger ne me vend pas de pain, donc il est impacté aussi. Mon fournisseur de charcuterie ne va pas me livrer, donc il est impacté aussi.

Mais il n’y a pas que les cafés qui risquent d’être fort impactés, un carnaval annulé et c’est tout le commerce binchois qui trinque, comme l’explique le boucher de "La Maison du Boudin" : "C’est des milliers et des milliers d’euros, quand vous voyez tout ce qui se boit sur un carnaval, ce qui se mange sur un carnaval, c’est énorme. Bien sûr chaque commerce est impacté. Si moi je ne vends pas de sandwichs, le boulanger ne me vend pas de pain, donc il est impacté aussi. Mon fournisseur de charcuterie ne va pas me livrer, donc il est impacté aussi, voilà c’est énorme. " Et le boucher lui a d’ores et déjà pris sa décision, sa boucherie sera fermée tout simplement au carnaval.

Bref, pour toute la ville et le commerce binchois, cette année encore, le carnaval est loin de s’annoncer sous les meilleurs auspices.


Retrouvez "On n’est pas des pigeons" du lundi au vendredi à 18h30 sur la Une et en replay sur Auvio.

Pour plus de contenus inédits, rendez-vous sur notre page Facebook.

Sur le même sujet

Des Gilles de La Louvière au carnaval de Nice

Regions

Va-t-on devoir réduire le carnaval de Binche à son Mardi gras ?

Regions Hainaut

Articles recommandés pour vous