RTBFPasser au contenu

Exposition - Accueil

BIP2020 dans des lieux inattendus à Liège

Biennale de l'image possible à Liège
21 sept. 2020 à 12:40 - mise à jour 21 sept. 2020 à 13:262 min
Par Belga

L’édition 2020 de la Biennale de l’Image Possible (BIP2020) représente une occasion de quitter des lieux muséaux pour investir des espaces inattendus à Liège. Cette 12e édition se déroulera du 19 septembre au 25 octobre, a indiqué vendredi Jérôme Wyn, directeur du centre culturel de Liège "Les Chiroux".

Les deux lieux insolites sont situés dans l’hyper-centre de Liège, soit l’ancien magasin Décathlon (en Féronstrée) et les anciens ateliers communaux "La Menuiserie" (rue de l’Académie). Après BIP2020, ces anciens ateliers seront réhabilités en un centre d’entreprises dédié aux transitions (coopérative Novacitis). À nouveau, BIP est une fenêtre ouverte sur toutes les formes d’images, qui explore tous les possibles à travers la photographie et les arts visuels. Cette 12e édition interroge sur l’impact de l’art sur notre existence, sur nos réalités au sens individuel et de la collectivité.

Sur les 15 projets présélectionnés parmi la septantaine de candidatures reçues, trois ont été retenus. Me, Myself and I est un projet unissant plusieurs artistes et porté par Belge Pieter-Jan Valgaeren, qui interroge le rôle des écrans, notamment à travers les réseaux sociaux, sur la construction de notre identité et de notre ego. Le deuxième lauréat est Le Cabinet de Curiosités économiques, un projet du laboratoire autoproclamé bruxellois Désorceler la Finance, qui rassemble une grande diversité d’artistes, chercheurs, performeurs pour stimuler le visiteur à se réapproprier son imaginaire. Et enfin, le troisième lauréat, Les 7 péchés du capitalisme, est un projet du Bruxellois Ilan Weiss et des artistes Camille Dufour et Raphaël Klepfisch. A travers le prisme intemporel des sept péchés capitaux, ce projet interroge nos sociétés contemporaines.

D’autres artistes belges et étrangers présentent leurs interventions tant à l’ancien Décathlon qu’à La Menuiserie.

Nous avons aussi choisi de réduire au maximum l’impact écologique en travaillant au maximum avec ce que les lieux étaient

souligne Anne-Françoise Lesuisse, directrice artistique.

Une autre particularité de BIP2020, dans le contexte sanitaire lié au Covid-19, est de laisser le tarif d’entrée à l’appréciation du public, allant ainsi de 15 euros si "l’on souhaite donner un coup de pouce" à cinq euros si "l’on accepte un coup de pouce".

Toutes les infos sur le site internet de BIP2020

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous