RTBFPasser au contenu
Rechercher

Only in America

BJ Scott évoque les émeutes de Stonewall et les débuts de la Gay Pride

Only In America 

Les origines de la Gay Pride

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Les émeutes de Stonewall, également appelées "révolte de Stonewall", ont commencé aux premières heures du 28 juin 1969 lorsque la police de la ville de New York a fait une descente au Stonewall Inn, un club gay situé dans Greenwich Village à New York.

Cette descente a déclenché une émeute parmi les clients du bar et les habitants du quartier, la police ayant brutalement sorti les employés et les clients du bar, ce qui a conduit à six jours de manifestations et d’affrontements violents avec les forces de l’ordre à l’extérieur du bar sur Christopher Street, dans les rues voisines et dans le Christopher Park voisin.

Les émeutes de Stonewall ont servi de catalyseur au mouvement pour les droits des homosexuels aux États-Unis et dans le monde entier.

Walter Leporati/Getty Images

Les années 1960 et les décennies précédentes n’étaient pas des périodes accueillantes pour les Américains lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres (LGBT). Par exemple, la sollicitation de relations homosexuelles était illégale dans la ville de New York.

Pour ces raisons, les personnes LGBT ont afflué dans les bars et clubs gays, des lieux de refuge  elles pouvaient s’exprimer ouvertement et socialiser sans inquiétude. Cependant, la New York State Liquor Authority a pénalisé et fermé les établissements qui servaient de l’alcool à des personnes LGBT connues ou suspectées, arguant que le simple rassemblement d’homosexuels était " perturbateur ".

Grâce aux efforts des militants, ces réglementations sont annulées en 1966, et les clients LGBT peuvent alors se voir servir de l’alcool. Mais les comportements homosexuels en public (se tenir la main, s’embrasser ou danser avec une personne du même sexe) sont toujours illégaux, de sorte que le harcèlement policier des bars gays se poursuit et que de nombreux bars fonctionnent sans licence d’alcool - en partie parce qu’ils appartiennent à la mafia.

Lorsque la Commission des droits de l’homme a statué que les homosexuels avaient le droit d’être servis dans les bars, les descentes de police ont été temporairement réduites.

Le Stonewall Inn est enregistré comme un type de "bottle bar" privé, qui ne nécessite pas de licence d’alcool car les clients sont censés apporter leur propre alcool.

Il accueillait les drag-queens, qui étaient mal accueillis dans les autres bars et clubs gays. C’était un foyer nocturne pour de nombreux fugueurs et jeunes gays sans abri, qui mendiaient ou volaient pour pouvoir payer le droit d’entrée. Et c’était l’un des rares - sinon le seul - bars gays qui autorisait la danse.

Célébrations en 1989
Célébrations en 1989 Walter Leporati/Getty Image

Pourtant, le 28 juin, elle a été prise d’assaut par des officiers brutaux et abusifs.

Une émeute s’ensuivit, qui dura 6 jours et rassembla des milliers de personnes.

À l’occasion du premier anniversaire des émeutes, le 28 juin 1970, des milliers de personnes ont défilé dans les rues de Manhattan, du Stonewall Inn à Central Park, dans ce qu’on appelait alors le "Christopher Street Liberation Day", la première parade de la fierté homosexuelle en Amérique. Le slogan officiel de la parade était : "Dites-le bien fort, les gays sont fiers".

Les autres villes notamment San Francisco voir naître les pacifistes pour soutenir et établir des droits pour les Gays. A travers des années Gay Pride est célébré dans le monde entier.

En 2016, le président de l’époque, Barack Obama, a désigné le site des émeutes – le Stonewall Inn, le Christopher Park, ainsi que les rues et trottoirs environnants – comme monument national en reconnaissance de la contribution de la zone aux droits des homosexuels.

Une des chansons qui figure sur le Juke Box de Stonewall Inn :

 

Loading...

Only In America : un regard décalé sur l’actualité "made in USA", le mardi à 8h45 sur Classic 21 !

Sur le même sujet

BJ Scott revient sur la Seattle Culture : Coffee and Grunge

Only in America

USA : des bruits pétards provoquent une bousculade à la "marche des fiertés" de New York

Monde

Articles recommandés pour vous