Only in America

BJ Scott revient sur la grand-messe du Super Bowl Sunday, ses pubs et le spectacle de la mi-temps !

Only In America 

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Plus de 100 millions de personnes regardent le grand match, mais pas seulement pour le football. Tous les regards sont également tournés vers les publicités du Super Bowl Sunday. Alors, comment l’événement sportif le plus attendu des États-Unis est-il devenu le spot de 30 secondes le plus recherché à la télévision ? Voici un aperçu de l’histoire des publicités du Super Bowl.

Qualité de la cinématographie, humour obscur, concepts surréalistes, contrastes de couleurs vibrants, camées de célébrités – ce ne sont là que quelques-unes des facettes qui poussent les yeux des téléspectateurs vers la télévision un dimanche par an. Les publicités disséminées dans le jeu sont devenues un phénomène culturel à part entière, et une expérience visuelle conçue pour devenir virale avant même l’arrivée d’Internet. Elles ont permis de présenter en avant-première des produits majeurs (voir l’ordinateur Macintosh d’Apple en 1984), de susciter des controverses (Ram utilisant un sermon du Dr Martin Luther King Jr. pour vendre des camions en 2018) et de créer des icônes commerciales déterminantes (les Clydesdales de Budweiser, depuis les années 1990).

Loading...

Only In America : un regard décalé sur l’actualité "made in USA", le mardi à 8h45 sur Classic 21 !

Le jeu est diffusé sur plus de 225 chaînes de télévision différentes, diffusé sur environ 450 stations de radio et regardé par environ 180 pays à travers le monde.

En 1967, NBC demandait aux entreprises 75.000 dollars pour un spot de 60 secondes et CBS 85.000 dollars. Pour un spot de 30 secondes, les réseaux demandaient 42.000 dollars. En 2021, pour un spot de 30 secondes : 5,5 millions de dollars.

Loading...

Pendant la majeure partie de la première décennie du Super Bowl, le spectacle de la mi-temps mettait en vedette une fanfare universitaire. Puis le divertissement de la mi-temps a commencé à évoluer. Au milieu de la troisième décennie, dans le but de contrer les efforts des autres réseaux pour contre-programmer le match, des groupes de musique populaire tels que ZZ Top, Gloria Estefan, Michael Jackson, James Brown, Stevie Wonder, Aerosmith, les Rolling Stones, Bruce Springsteen, Tom Petty…, ont été introduits.

Loading...

Cette année est consacrée au rap et à la soul avec Dr. Dre, Snoop Dogg, Mary J. Blige, Eminem…

Une quantité phénoménale de travail et de précision est impliquée dans la mise en place des spectacles de la mi-temps. Pour les Rolling Stones, la scène se présentait sous la forme du logo emblématique de la langue du groupe (le dessin de John Pasche utilisé pour la première fois en 1971 sur leur album ''Sticky Fingers''). Il s’agit de la plus grande scène jamais montée pour un spectacle de mi-temps du Super Bowl, avec 28 pièces distinctes assemblées en cinq minutes par une équipe de 600 bénévoles.

Loading...

Surprenant, les artistes de la mi-temps ne sont pas payés pour se produire au Super Bowl. La NFL ne leur verse peut-être pas de salaire, mais elle prend en charge les dépenses et les coûts de production, qui peuvent dépasser 13 millions de dollars. En général, le coût des spectacles de la mi-temps est de 1 million de dollars par minute.

Sur le même sujet

Mais d'où vient réellement le hamburger ? BJ Scott nous explique

Only in America

BJ Scott revient sur l'histoire macabre du festival "Frozen Dead Guy Days"

Only in America

Articles recommandés pour vous