RTBFPasser au contenu

Only in America

BJ Scott revient sur l’histoire des poupées mannequins, de Bild Lilli au succès de Barbie

Only In America 

BJ Scott revient sur l’histoire des poupées mannequins, de Bild Lilli au succès de Barbie

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

L’histoire de Barbie commence avec Ruth Handler, une femme d’affaires américaine qui a cofondé la société de jouets Mattel avec son mari, Elliott. En regardant sa fille préadolescente, Barbara, jouer des histoires avec ses poupées en papier, Ruth s’est demandé pourquoi il n’existait pas de poupée plus adulte pour les enfants qui avaient dépassé les poupées et les histoires à dormir debout. Handler a créé Barbie avec l’intention d’avoir une poupée féminine en 3D qui pourrait être coiffée et habillée comme une poupée de papier.

Alors qu’elle était en vacances en Suisse, Ruth découvrit dans la vitrine d’un magasin une poupée sex-symbol aux formes généreuses, Bild Lilli, basée sur un personnage de dessin animé créé pour le tabloïd allemand Bild. Ruth a immédiatement compris le potentiel commercial de la poupée et en a ramené plusieurs aux États-Unis. Elle s’appelait Bild-Lilli, mais elle n’était pas destinée aux enfants.

La poupée était plutôt modelée d’après un personnage de bande dessinée populaire du tabloïd allemand Bild. Lilli était un sex-symbol créé par Reinhard Beuthein. Célibataire et plus que prête à s’engager dans une relation amoureuse, Lilli était dessinée avec un corps comiquement exagéré, avec une poitrine disproportionnée. Le personnage est souvent représenté en tenue légère et donne des répliques vives et séduisantes aux hommes qui aux hommes qui le suit en bavant. La poupée a prouvé que le rêve était possible, après tout. Handler a décidé de réinventer cette caricature pornographique en tant que la fille ''model'' américaine.

Loading...

Only In America : un regard décalé sur l’actualité "made in USA", le mardi à 8h45 sur Classic 21 !

Lorsque Ruth a présenté son projet à sa société Mattel, le comité entièrement masculin a refusé catégoriquement l’image d’une femme adulte célibataire et bien foutue comme jouet pour les jeunes filles. Ce serait choquant et ce serait un échec. Mais Ruth n’a pas accepté de refus et a poursuivi son projet. "Chaque petite fille avait besoin d’une poupée à travers laquelle elle pouvait se projeter dans le rêve de son avenir. Si elle devait faire un jeu de rôle sur ce à quoi elle ressemblerait à 16 ou 17 ans, c’était un peu stupide de jouer avec une poupée qui avait une poitrine plate. Je lui ai donc donné de beaux seins."

Loading...

Aujourd’hui les ventes des poupées Barbie peuvent arriver à 440 millions dans le monde. Tout pris en compte, des scandales aux controverses, l’amour de Barbie perdure. Elle aura 63 ans demain. J’aurai 63 ans en mai. J’attends toujours qu’une Barbie "grosse mamie rockeuse" soit produite. En attendant, je lève mon verre à Ruth Handler et à son sens scandaleux du succès commercial.

Loading...

Sur le même sujet

28 juin 2022 à 08:49
2 min
21 juin 2022 à 08:40
3 min

Articles recommandés pour vous