RTBFPasser au contenu
Rechercher

Blessé au visage à la suite d'une intervention de police : le Parquet de Namur ouvre une enquête

Un jeune Namurois a été blessé vendredi dernier lors d'une intervention de police. "Rébellion", disent les policiers. "Brutalité policière", dit le jeune homme. Qui a raison ?
24 sept. 2020 à 15:51 - mise à jour 24 sept. 2020 à 15:51Temps de lecture1 min
Par François Louis

L’incident s’est déroulé vendredi dernier sur la place du Marché aux légumes aux alentours d’une heure du matin. Un jeune homme de 21 ans a été blessé au visage suite à une intervention de la police. La version de ce jeune homme, qui a passé la nuit au commissariat avec un de ses amis, c’est que les policiers ont été brutaux et que les blessures ont été causées par des coups donnés par les policiers.

La version de la police, suite à une enquête interne, c’est que les deux jeunes ont refusé d’obéir aux agents qui leur demandaient de quitter les lieux et qu’ils se sont rebellés. La blessure au visage aurait été provoquée par une chute accidentelle durant l’intervention. La police de Namur a d’ailleurs dressé un procès-verbal de rébellion qui sera transmis au Parquet de Namur.

Mais le Parquet n’a pas attendu de recevoir ce PV pour ouvrir une enquête. "Nous avons découvert les faits dans la presse le lundi matin, explique la substitute du procureur du roi Charlotte Fosseur. Heureusement, ce n’est pas fréquent mais ce n’est pas la première fois que nous ouvrons un dossier pour suspicion de coups et blessures de la part de policiers. Nous mènerons l’enquête avec la même diligence que s’il s’agissait de citoyens ordinaires. La police n’est évidemment pas au-dessus des lois. Et s’il s’avère qu’aucune infraction n’a été commise lors de cette intervention, ce sera tout à leur honneur."

Articles recommandés pour vous