RTBFPasser au contenu
Rechercher

Standard de Liège

Blessures à répétition, défaites frustrantes: la trêve arrive au bon moment pour les Rouches

Blessures à répétition, défaites frustrantes: la trêve arrive au bon moment pour les Rouches

La mine déconfite, dépitée de Michel Preud'homme après la défaite face à Gand jeudi soir en disait long. Le Standard en a plein les pattes en ce maussade mois de décembre. Parfaitement installés aux premières loges de Pro League fin novembre, les Rouches ont, depuis, encaissé un sanglant 2/12. Deux matches nuls frustrants et incomplets face à Mouscron et Anderlecht. Et autant de défaites à Waasland-Beveren et jeudi soir face à Gand. Alors qu'ils ne pointaient qu'à six points de Bruges début décembre, les Rouches accusent désormais un retard de 14 points (Bruges avait, certes, un match de plus à disputer).

Et à chaque fois lors des récentes défaites, les Liégeois semblaient avoir la mainmise sur la rencontre. Ou donnaient, du moins l'impression d'être maîtres du jeu. Face à Anderlecht et à Waasland, ils ont mené au score. Avant de s'écrouler. Leur manque de concrétisation offensive couplé à certaines errances défensives criantes ont précipité ces faux-pas consécutifs. Résultat, les Liégeois marquent le pas et plafonnent à une cinquième place, quatre points seulement devant Zulte-Waregem, 7e. 

Ajoutez à cela, une infirmerie surchargée qui ne désemplit pas et vous obtenez un cocktail détonnant, symbole du mal-être liégeois actuel. Face à Waasland-Beveren le week-end dernier, dix joueurs (Milinkovic-Savic, Dussenne, Bokadi, Limbombe (déjà reparti à Nantes), Bastien, Amallah, Carcela (suspendu), Oulare, Emond et Vanheusden) étaient absents. Et si Carcela et Vanheusden ont, depuis, fait leur retour face aux Buffalos, ce manque de solutions "de rechange" commence à peser sur les organismes. Michel Preud'homme est quasiment systématiquement obligé d'aligner des Gavory (97% de temps de jeu en Pro League) , Laifis (96%)  ou Cimirot (94%) qui ont donc tout joué depuis l'entame de la saison. 

Après cette ultime rencontre d'un cru 2019 en dents de scie, le Standard s'apprête donc à lever le pied. L'ensemble noyau liégeois partira à Marbella en stage début janvier. Pour recharger les batteries, physiquement et psychologiquement ? Et probablement pour permettre à certains blessés (Emond, Oularé, Amallah?) de faire leur retour au sein du groupe. En Andalousie, les Rouches affronteront Dortmund et le club néerlandais de Zwolle.

Dès le 17 janvier, les Liégeois reprendront en championnat par un déplacement à Malines. Ils enchaîneront avec deux matches contre Ostende et CourtraiUn triptyque à priori abordable avant d'accueillir Bruges début février. Un match face au leader blauw&zwart qui, s'il est bien abordé, pourrait être le juge de paix d'une saison qui oscille entre le très bon et le franchement décevant.

 

 

 

Standard - La Gantoise : Le résumé

Pro League - 21ème Journée

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous