Economie

Blocage dans les raffineries en France : la grève continue sur deux sites de TotalEnergies

© AFP or licensors

20 oct. 2022 à 06:41Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par M. Allo

La grève pour les salaires chez TotalEnergies a été reconduite jeudi matin à la raffinerie de Gonfreville (Seine-Maritime) et au dépôt de Feyzin (Rhône) en France, mais est suspendue sur tous les autres sites, indique Eric Sellini, coordinateur national de la CGT pour TotalEnergies.

Après trois semaines de blocages, les salariés du site "Flandres" à Mardyck, près de Dunkerque, et de celui de La Mède dans les Bouches-du-Rhône ont décidé de reprendre le travail mercredi soir au moment où les équipes de nuit devaient prendre leur tour.

La fin de la grève avait été votée plus tôt dans la journée à la raffinerie de Donges (Loire-Atlantique).

La mobilisation initiée par la CGT le 27 septembre a provoqué d'importantes difficultés d'approvisionnement en carburant, exaspérant particuliers et professionnels face à des stations-service souvent à sec. Depuis le début de la grève, plusieurs salariés ont ainsi été réquisitionnés au dépôt de Flandres et de Feyzin, pour tenter de maintenir l'approvisionnement.

La pression augmente encore à l'approche des vacances scolaires, alors que les premiers départs devraient avoir lieu vendredi soir.

Mercredi à 13H00, une station-services sur cinq (20,3%) connaissait des difficultés d'approvisionnement sur au moins un carburant (contre 24,8% mardi), avec des situations encore tendues en Bourgogne-Franche-Comté (33,1%), Ile-de-France (30,5%) et Auvergne-Rhône-Alpes (29,4%), selon les derniers chiffres mercredi du ministère de la Transition énergétique.

Sur le même sujet : Extrait JT (17/10/2022)

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous