Regions Hainaut

Blocus encadré pour les étudiantes et étudiants du supérieur à partir de ce lundi à l’UMons

© Tous droits réservés

11 avr. 2022 à 13:17Temps de lecture3 min
Par Miguel Allo sur base l'invité dans l'Actu sur la Première

Les vacances de printemps ne riment pas forcément avec repos pour les étudiants du supérieur. Cette période est en effet un moment d’étude, de révisions. Pour soutenir ces étudiants et étudiantes, l’Université de Mons organise le blocus encadré.

Dounia El Khatiri est étudiante en médecine et secrétaire de l’organisation représentative des étudiants et elle explique que dans le cadre de ce blocus encadré tout est aménagé à l’UMons pour le confort maximum des étudiants. "Il y a des salles silencieuses, des salles de travail collaboratif, du café à disposition des étudiants gratuitement, des fruits, un service de commande de nourriture sur le temps de midi, des activités sportives. Bref, une semaine bien rythmée pour que l’étude se passe de la meilleure des façons".

Ce blocus encadré ne propose pas d’aides à la révision à proprement parler ou à l’organisation d’un blocus : "mais elles viennent un peu d’elles-mêmes, entre guillemets, puisque tous les étudiants sont réunis au même endroit et s’entraident, entre guillemets", précise la secrétaire de l’organisation représentative des étudiants.

Fabienne Ramon, du Service d’appui pédagogique de l’UMons ajoute qu’il s’agit en quelque sorte d’un complément à ce qui est fait durant l’année : "puisque dans chaque faculté, il y a un service d’appui pédagogique qui prend en charge toutes les aides à la réussite. Et donc, le moment de Pâques, c’est un moment un peu particulier. Ce n’est pas vraiment un blocus, c’est vraiment un préblocus, on va dire, et donc c’est plus un moment de pause pour l’étudiant, où il va pouvoir travailler, où ils vont pouvoir se retrouver et trouver une certaine émulation à travailler ensemble sans qu’il y ait d’aide vraiment structurée, ce qui est le cas, par exemple, peut-être plus dans certaines facultés au moment du blocus de Noël. Là, c’est vraiment la pause, se remettre à jour dans ses révisions, prendre de l’avance, étant donné que de toute façon, la rentrée arrive relativement vite et qu’on va retrouver tous les services d’appui pédagogique."

Autrement dit, ne pas laisser traîner 15 jours sans rien faire, mais se remettre à jour et être prêt à revenir poser des questions à la rentrée.

Tout le monde n’a pas un endroit ou une pièce confortable propice à l’étude

Le blocus encadré avait déjà été organisé lors des congés de fin d’année et pour Dounia El Khatiri cela avait très bien fonctionné. "On a eu plus de 1300 étudiants qui se sont présentés dans nos locaux et ça s’est super bien passé et la demande était là, donc on l’a réorganisé ici durant la deuxième semaine de Pâques."

Les étudiants sont-ils demandeurs de ce type d’organisation, d’encadrement pour les motiver ou cherchent-ils tout simplement un lieu d’étude adéquat ? La secrétaire de l’organisation représentative des étudiants, pense que ce dernier point est une des premières raisons qui pousse les étudiants à se rendre au blocus encadré. "Tout le monde n’a pas un endroit ou une pièce confortable propice à l’étude, et je pense qu’on leur offre ça à l’Université de Mons."

La pause aussi est importante

Une trentaine de bénévoles complète cet encadrement et propose du café ou bien des activités aux moments de pause. Car il faut faire des pauses, il faut bien structurer ses journées ? Donner un cadre, précise Fabienne Ramon : "un lieu où il y a des pauses qui sont aussi organisées pour boire un café, des moments de détente parce que c’est important aussi. On a les deux extrêmes dans les étudiants : des étudiants qui ne prennent pas de pauses et qui travaillent toute la journée sans s’oxygéner, sans s’aérer."

Il s’agit donc de trouver un équilibre, ajoute Fabienne Ramon, "et surtout pour les étudiants de première année, c’est particulièrement important de le faire dans un cadre où on a un horaire, ils viennent de travailler, il y a des moments de pauses. Alors, ce n’est pas imposé non plus, le moment de la pause, mais comme ils sont avec les autres, c’est toujours " viens boire un café 10 minutes".

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous