Nos partenaires

Boch ou l’histoire d’une manufacture avide de progrès

Vitrine comprenant des vases de Charles Catteau

© Keramis

20 sept. 2022 à 08:35Temps de lecture2 min
Par RTBF Culture - partenariat

Depuis le 10 septembre dernier, Keramis, Centre de la Céramique de la Fédération Wallonie-Bruxelles, nous propose de redécouvrir ses collections à travers un nouveau parcours thématique.

Musée, espace d’art et de création dédié à la céramique, Keramis est érigé sur le site de l’ancienne faïencerie Boch à La Louvière. Au cœur de l’institution se trouve un édifice ancien classé qui contient 3 imposants fours bouteilles datant d’environ 1860. Les collections permanentes du musée offrent un vaste aperçu de la production de la manufacture louviéroise mais présentent aussi plusieurs artistes nationaux et internationaux représentatifs de la seconde moitié du 20e et du 21e siècle.

Redécouverte des collections

Depuis 2019, les espaces permanents de Keramis sont régulièrement repensés autour d’une ou plusieurs thématiques. L’occasion est ainsi donnée de redécouvrir des collections riches de plus de 10.000 objets (céramiques, archives, photographies…) et regorgeant de trésors insoupçonnés.

Histoire d’innovations

Tout au long de son existence, la fabrique de faïences Boch, active dès 1844 en Belgique, n’a cessé d’innover afin d’être à la pointe de la technologie, des techniques et de la recherche artistique. En 1881, un laboratoire est même créé au sein de l’usine afin de développer des nouvelles couleurs et émaux.

Des ingénieurs céramistes de talent sont aussi recrutés. C’est notamment le cas de Charles Catteau, arrivé à La Louvière vers 1907 et qui reste à la tête de l’atelier de décoration pendant près de 40 ans. C’est lui qui fera entrer la manufacture Boch dans sa période moderne en donnant vie, avec ses collaborateurs et collaboratrices, à des centaines de formes et décors stylisés à la mode Art déco.

Dans les pièces et archives exposées, on retrouve de nombreuses photographies. Les clichés de Stach, ancien travailleur et photographe de Boch, illustrent ainsi parfaitement l’évolution de la manufacture et, en particulier, de la division sanitaire dont la nouvelle usine était en son temps la plus moderne d’Europe.

De l’uranium dans l’assiette

Les archives de Keramis renferment un nombre important de carnets de laboratoire et de plaquettes de tests issus de l’ancienne manufacture.

Une plaquette test pour la couleur jaune d’urane, dont un carnet rapporte la présence d’uranium dans sa composition, attire toute notre attention.

Le parcours nous en apprend ainsi davantage sur les origines de cet élément radioactif, apparu dans l’industrie dès le début du 19e siècle, et sa présence dans les productions de la manufacture belge.

En pratique

Keramis, Centre de la Céramique de la Fédération Wallonie-Bruxelles

1 Place des Fours-Bouteilles

7100 La Louvière

Mardi, 9h00 > 17h00

Du mercredi au dimanche, 10h00 > 18h00

Le parcours s’accompagne d’un carnet de visite gratuit richement illustré et documenté.

Plus d’infos : www.keramis.be/parcours-innovations

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous