Santé physique

Boire de l'alcool, même modérément, est dangereux pour la santé (surtout avant 40 ans)

Même consommé en petite quantité, l'alcool augmenterait les risques de maladies, particulièrement chez les personnes âgées de 15 à 39 ans.
29 juil. 2022 à 13:30Temps de lecture2 min
Par RTBF avec AFP

Une récente étude américaine alerte sur les dangers de l'alcool sur la santé. Même consommé en petite quantité, l'alcool augmenterait les risques de maladies, particulièrement chez les personnes âgées de 15 à 39 ans.

La consommation d'alcool chez les jeunes est souvent considérée comme abusive. Une étude, publiée mi-juillet dans le journal The Lancet et financée par la Fondation Bill and Melinda Gates, révèle qu'en dessous de 40 ans, il n'y a aucun avantage, seulement des risques à boire de l'alcool. Cependant, au-dessus de 40 ans, boire une petite quantité d'alcool pourrait avoir des bénéfices modestes pour la santé.

Les 15-39 ans ont intérêt à s'abstenir

La recherche, qui a été effectuée dans plus de 204 pays, estime que 1,34 milliard de personnes ont consommé des quantités d'alcool nocives pour la santé en 2020. Parmi elles, près de 60% avaient entre 15 et 39 ans et plus de 76% étaient des hommes (soit un milliard d'hommes).

Selon les auteurs de l'étude, les personnes de moins de 40 ans ne tireraient aucun avantage à boire de l'alcool.

Sa consommation ne causerait que des risques pour la santé. 60% des blessures liées à l'alcool se produiraient chez les 15-39 ans (suicides, homicides, accidents de la route...), sans parler des problèmes d'addiction, d'hypertension artérielle, des maladies cardiaques, des problèmes de foie ou de certains cancers.

Passé 40 ans, la consommation d'alcool présenterait de maigres avantages à condition que la personne ne présente pas de problèmes de santé sous-jacents. Bu modérément, l'alcool permettrait de réduire les risques de diabète, d'AVC et de cardiopathie ischémique. 

Quels sont les seuils à ne pas dépasser ?

La quantité d'alcool journalière recommandée pour les jeunes de 15 à 39 ans devrait être d'environ 10 ml pour un verre de vin rouge (13% d'alcool par volume) et de moins de 50 ml pour de la bière (3,5%), soit moins qu'une gorgée pour un homme. Les femmes pourraient boire jusqu'à 25 ml de vin rouge et moins de 100 ml de bière.

Pour les personnes âgées de 40 à 64 ans, les recommandations oscilleraient entre la moitié d'une boisson standard et deux boissons standard par jour. Un verre standard équivaut à 100 ml de vin rouge et 375 ml de bière.

"Les jeunes ne devraient pas boire mais les personnes plus âgées pourraient y voir des bénéfices", conclut le Dr. Emmanuela Gakidou, auteure de l'étude dans un communiqué de presse. Elle précise ensuite "qu'il n'est pas réaliste de penser que les jeunes adultes vont s'abstenir de boire mais il est important de communiquer sur le sujet pour que chacun soit conscient des risques".

Sur le même sujet

En Corée du Sud, les alcooliers parient sur la pop culture pour booster leurs ventes

Santé physique

Bière sur vin, venin ? Des scientifiques démontrent que ce dicton n’est pas vrai

Santé & Bien-être

Articles recommandés pour vous