Bon marché et intéressant : se procurer des poules "de seconde main"

Exploitants et clients se retrouvent dans l'adoption des poules destinées à connaître une seconde vie paisible

© rtbf.be - Hugues Decaluwé

24 août 2020 à 16:08 - mise à jour 24 août 2020 à 16:08Temps de lecture2 min
Par Hugues Decaluwé, Daniel Barbieux

Protection de l’environnement oblige : l’attrait pour les poules est de plus en plus important. Ces animaux de basse-cour peuvent considérablement réduire la quantité de déchets ménagers que vous mettez à la poubelle mais, en plus, ils vous procurent des œufs bien frais.

Alors, pour en acheter à bon prix, il suffit de se rendre chez des éleveurs industriels. Ces derniers se séparent en effet régulièrement de leurs poules qui ne pondent plus assez. Et, du coup, plutôt que d’être abattus, les volatiles terminent leur vie dans les jardins de particuliers qui les rachètent à bon prix. Et la formule a du succès car tout le monde s’y retrouve.


Comme des dizaines d’habitants de la région de Walcourt, Gérard est venu, dans cette exploitation de Pry, chercher cinq poules pour leur donner une deuxième vie : "Chez moi elles se portent bien, elles ont de la place, elles ont à manger et une belle retraite, une belle vie."

Trois euros la poule au lieu de dix voire quinze euros dans le commerce, c’est plutôt une bonne affaire. Stéphane embarque ses dix poules : "C’est très bien parce qu’au moins ça ne part pas n’importe où et ça permet à des gens qui n’ont pas beaucoup de sous de pouvoir acheter des poules et subvenir à leurs besoins avec des œufs."

Bonne affaire aussi pour les éleveurs. Dans cette exploitation par exemple, les 9000 poules, qui ont pondu intensivement pendant des mois, seront bientôt toutes remplacées et, pour l’exploitante des lieux, Aurore Bayot, les vendre à des particuliers est la meilleure des solutions : "Financièrement, c’est mieux valorisé qu’à l’abattoir mais c’est surtout moralement. Il faut bien penser qu’on est des éleveurs. Et on aime bien de savoir qu’elles ont une deuxième vie. Monsieur et madame tout-le-monde peuvent avoir quelques poules au fond de leur jardin. Les déchets sont recyclés, on a un œuf et, donc, tout le monde y trouve son compte."

Chaque année, ce sont ainsi des dizaines de milliers de poules qui trouvent, grâce à ce système, une deuxième vie dans les petits poulaillers familiaux.


Si adopter aussi une poule vous tente, des éleveurs de notre région en vendent presque toutes les semaines N’hésitez pas à faire un tour sur les sites internet d’asbl comme www.lespoulesheureuses.org par exemple.

Archives JT : la vente de poules pour les jardins explose (sujet du 29 avril 2020)

Archives JT : la vente de poules pour les jardins explose (sujet du 29 avril 2020)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous