Namur

"Bouge pas, tout est là" : les commerçants de la chaussée de Louvain tentent de limiter la casse

Le chantier de la chaussée de Louvain doit encore durer 11 mois

© RTBF

Temps de lecture
Par Benjamin Brone

C’est un chantier qui fait beaucoup parler de lui. A Bouge, la création, sur la chaussée de Louvain, d’une bande dédiée aux bus a démarré depuis un mois. Les commerces de passage enregistrent une baisse de la fréquentation de trente à trente-cinq pourcents. Les commerçants veulent inverser la tendance en rappelant aux clients que leurs établissements restent accessibles.

"Nous, on ne Bouge pas"

Tant du côté de la ville que de l’association des commerçants, l’intention d’envoyer un message positif : "Je pense que le terme travaux inquiète", reconnaît Cécile Martin.

"On constate une très grosse baisse du flux sur la chaussée de Louvain. Mais c’est une réaction psychologique des clients qui n’osent pas venir chez nous. Sur le terrain pourtant, les commerces restent parfaitement accessibles, le trafic est fluide et le stationnement est disponible pour tous les commerces", rassure la présidente des commerçants de Bouge.

Les commerçants ont besoin de vous

Un mois après le début du chantier qui doit encore durer onze mois, les commerçants veulent rassurer les automobilistes : " C’est maintenant qu’il faut inverser la tendance. Continuez à venir et vous verrez que tout est presque comme avant. Il y a des déviations mais tout est clairement indiqué", ajoute Cécile Martin.

Suivez les panneaux

Outre le plan temporaire de mobilité, la Ville de Namur a posé des panneaux de signalisation pour aider les automobilistes à trouver le chemin de leur commerce préféré. "C’est une première à Namur", souligne Stéphanie Scailquin, échevine de la mobilité. "Sur ces panneaux, on indique chaque commerce de manière individuelle pour pouvoir accompagner l’usager."

La ville a mis en place des panneaux de signalisation pour simplifier l’accès à chaque commerce.
La ville a mis en place des panneaux de signalisation pour simplifier l’accès à chaque commerce. © RTBF

Par ailleurs, des flyers, disponibles dans chaque commerce de Bouge, ont été imprimés pour expliquer l'organisation de la circulation durant le chantier. Une campagne de promotion sera aussi diffusée dans les médias.

La ville de Namur compte aussi prendre différentes mesures pour stimuler l’attractivité du quartier (placement de sapins de Noël en bois, décoration des bornes électriques, distribution de sac en tissus, etc.)

Quel soutien financier ?

"Ce qui ressort actuellement, c’est une perte d’environ trente pourcents du chiffre d’affaires", relève la directrice d’UCM Namur. Le secrétariat social connaît bien l’impact potentiel de tels travaux sur l’activité économique d’un quartier.

"Nous avons décidé, avec la ville et l’association des commerçants, d’organiser une soirée d’information le vingt-huit octobre prochain, en soirée, dans les bureaux de l’Union des classes moyennes à Wierde. Des mécanismes d’aides existent : il y a l’indemnité travaux de la région wallonne, la réduction des cotisations sociales ou les aides pour les employeurs comme, par exemple, le chômage temporaire" précise Aurélie Marichal.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous