RTBFPasser au contenu
Rechercher

Football

Boxing day : Anderlecht ne va pas perdre, Bruges va se promener, le Standard devrait s'en sortir

Qui a le plus de chance de l'emporter à l'occasion du Boxing Day ?
26 déc. 2019 à 06:40Temps de lecture2 min
Par Damien Tréfois

Ce soir, le boxing day fêtera son onzième anniversaire. Mais quels sont les bons élèves à l’occasion de cette journée si particulière ? Qui a gagné le plus, qui a l’habitude de trébucher après avoir englouti la dinde ? Passage en revue des forces et faiblesses de chacun, avec quelques drôles de tendances.

Anderlecht invaincu, le Club en mode machine

Tout d’abord, Anderlecht est la seule équipe, après dix années, à ne jamais avoir perdu à cette période (huit victoires, deux partages) et reste même sur sept (!) victoires consécutives. Par contre, les deux partages ont eu lieu un 27 décembre. Or, les Mauves jouent justement le 27 décembre, cette année (à l’Anwterp). De quoi craindre un nouveau partage pour les Bruxellois ? La suite de l’article pourrait répondre à la question.

Juste derrière le quasi-sans-faute anderlechtois, on retrouve la machine brugeoise. Huit victoires également mais aussi un partage (contre Courtrai) et une défaite (face à Waasland-Beveren). Point commun : les deux faux pas ont eu lieu à domicile. Bruges, qui reste néanmoins sur cinq victoires consécutives, reçoit justement Zulte-Waregem, ce jeudi. Cela dit, le Club de Bruges est l’équipe qui marque le plus à l’occasion du Boxing Day (26 buts, soit 2,6/match) et qui est l’auteur de quelques claques mémorables comme le 0-6 infligé au Lierse en 2014-2015 ou le 5-0 face à Charleroi en 2010-2011.

Le Buffalo digère mal, le Rouche et le Zèbre s’en sortent bien

Si les Mauves et les Gazelles digèrent bien les fêtes de fin d’année, ce n’est pas le cas du Buffalo. Les Gantois sont même à la ramasse lorsqu’il s’agit de jouer entre les fêtes. Un bilan catastrophique de sept défaites (dont une série de 4 toujours en cours) pour deux partages et une seule petite victoire (3-1 face à Westerlo en 2011-2012). Voilà de quoi donner de la confiance aux Rouches, qui accueillent la bande à Jess Thorup, ce jeudi.

Le Standard, justement, vit plutôt bien cette dernière journée de l’année. Six victoires, 1 partage et trois défaites. Mais attention toutefois, les trois défaites sont tombées lorsque les Liégeois jouaient un 26 décembre, où le bilan retombe à 50/50.

Puis, il y a le Sporting de Charleroi. Absents une seule fois (D2 oblige), les Carolos possèdent un bilan plus qu’honorable de six victoires et trois défaites et sont surtout très bons lorsqu’il faut se déplacer juste avant le Nouvel An puisqu’ils viennent d’aligner trois succès à l’extérieur (0-3 à Genk, et 1-3 puis 0-4 à Zulte-Waregem).

Mons était bon, l’Antwerp et Eupen le deviennent

Enfin, trois clubs ont connu ou connaissent un très bon bilan, entre Noël et Nouvel an. Mons, tout d’abord, qui peut se targuer d’un 7/9 alors qu’il alignait les affiches à cette occasion (victoires contre Gand et Charleroi, partage face à Anderlecht). Malheureusement pour la cité du Doudou, le club n’existe plus depuis lors. Il n y aura donc pas de cadeau sous le sapin déposé par le Royal Albert Elisabeth Club…

Le raisonnement vaut également pour les Pandas d’Eupen, irrésistibles depuis leur remontée en D1A (3 victoires sur 3). Un bilan qui reste tout aussi bon si l’on tient compte de leur partage acquis à l’occasion de leur première expérience en D1. Les germanophones restent donc invaincus en quatre éditions.

Par contre, les supporters anversois vont certainement trinquer sur le compte de leurs couleurs ; depuis son retour en D1A, l’Antwerp a gagné ses deux matches (à Saint-Trond et contre Mouscron).

Et si vous avez bien suivi, contre qui joue l’Antwerp, ce vendredi ? Anderlecht, évidemment. Qui peut donc s’attendre à un sacré déplacement. La boucle est bouclée.

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous