Journal du Rock

Boycott de Spotify : Crosby, Stills & Nash rejoignent le mouvement

Crossby Stills & Nash

© Vince Mannino

03 févr. 2022 à 07:52Temps de lecture2 min
Par Marie-Amélie Mastin

Après Graham Nash en solo hier, c’est la formation complète Crosby, Stills & Nash qui boycotte à son tour Spotify, en faisant retirer son répertoire musical de la plateforme de streaming.

Loading...

Neil Young a initié le mouvement la semaine dernière suite à l’hébergement du podcast The Joe Rogan Experience, qui découragerait la vaccination chez les jeunes et pousserait à l’utilisation d’un traitement non autorisé, l’ivermectine, contre le coronavirus.

Neil Young reproche à Spotify de propager la désinformation et ne souhaite plus y être associé. Le mois dernier, 270 docteurs, physiciens, et scientifiques avaient signé une lettre ouverte demandant à Spotify d’arrêter de partager les propos de Joe Rogan.

Spotify avait alors déclaré dans un communiqué : " Nous regrettons la décision de Neil Young d’enlever toute sa musique de Spotify et nous espérons l’y accueillir à nouveau bientôt. "

Le Canadien a déjà été suivi par Joni Mitchell, puis par Nils Lofgren, le guitariste du E Street Band et du Crazy Horse de Neil Young, et d’autres artistes ont polémiqué sur le sujet, comme Sebastian Bach (ex-Skid Row) et David Draiman de Disturbed. Dans la foulée, vous n’y trouverez plus non plus la musique de Janis Joplin, Stewart Lee et de Failure.

Suite au positionnement de Neil Young, Spotify a annoncé prendre des mesures pour combattre la désinformation sur le Covid-19 sur sa plateforme. Le numéro un mondial du streaming musical va notamment introduire des liens dans tous ses podcasts évoquant le Covid-19, qui guideront ses utilisateurs vers des informations factuelles et scientifiquement sourcées.

Il faut dire que, comme le rapportait Variety, les parts de marché de la plateforme Spotify ont perdu 2% entre le 26 et le 28 janvier, après le départ de Neil Young.

Mais selon la formule consacrée, le malheur des uns fait le bonheur des autres et Apple Music et Tidal ont profité de " l’affaire Neil Young vs Spotify " pour préciser que " chez eux, il est toujours possible d’écouter ses albums ". Amazon Music se frotte aussi les mains, après l’annonce de Neil Young qui offre 4 mois d’abonnement gratuit à ses fans via la plateforme.

Il avait alors tweeté : "Amazon est en tête en ce qui concerne la qualité audio, et c’est un super endroit pour profiter de mon catalogue complet avec le meilleur son qui soit. Merci aussi à Apple Music (j’adore Apple) et Qobuz de conserver la haute résolution de ma musique".

De son côté, Joe Rogan a réagi via une vidéo : "Je ne suis pas toujours tout. Je ferai de mon mieux pour essayer d’équilibrer ces points de vue plus controversés avec ceux d’autres personnes afin que nous puissions peut-être avoir une meilleure vision des choses."

A propos du départ de Joni Mitchell et de Neil Young, il ajoute : "Je suis désolée qu’ils réagissent comme cela. Ce n’est certainement pas ce que je voulais. Je suis fan de Neil Young, je l’ai toujours été."

Il s’adresse ensuite directement à Spotify : "Je n’essaye pas de susciter la controverse. Je ferai de mon mieux à l’avenir pour équilibrer les choses… Si je vous ai énervé, veuillez m’en excuser."

Pour l’anecdote, le magazine Rolling Stones a même partagé une histoire qui relie Joe Rogan à Neil Young. En 1986, et alors qu’il n''avait encore que 19 ans, Joe Rogan avait été garde de sécurité lors d’un concert de Neil Young dans le Massachussetts. Il avait d’ailleurs été licencié suite à un feu de joie et un mouvement d’agitation de la foule qu’il n’avait pas pu endiguer.

Loading...

Sur le même sujet

David Crosby "trop vieux pour partir en tournée"

Journal du Rock

Spotify se moque-t-il des artistes ?

Week-end Première

Articles recommandés pour vous