RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

Brabant Wallon: les abeilles en hibernation face à la météo maussade

Un printemps sous hibernation pour les abeilles-© Tous droits réservés
20 mai 2021 à 11:05 - mise à jour 20 mai 2021 à 11:05Temps de lecture2 min
Par RTBF

Nous ne sommes pas les seuls à souffrir du temps froid et pluvieux de ces dernières semaines. Les abeilles, elle aussi, subissent les conséquences de ce printemps particulièrement maussade. A cette période de l’année, elles tournent habituellement à plein régime pour produire du miel, polliniser les fleurs et reproduire les essaims. Ce qui n’est pas du tout le cas cette année.

Un apiculteur de la région du Brabant Wallon, Claude Englebert, possède une vingtaine de ruches et en 60 ans d’apiculture, il n’a jamais connu une situation semblable à cette période de l’année.

"C’est une année totalement anormale, explique Claude Englebert. Nous avons la floraison, nous avons les abeilles mais nous n’avons pas les conditions climatiques appropriées. L’apiculteur est coincé".

Les abeilles au chaud

Face à la pluie et au manque de soleil de ces dernières semaines les abeilles sont restées bien au chaud dans leur ruche.

Claude Englebert: "Elles restent totalement inactives et elles sont bien dorlotées autour de leur reine à l’intérieur de la ruche".

Lors de timides apparitions du soleil, les ouvrières s’aventurent en dehors de la ruche mais reviennent généralement bredouilles. En effet, les fleurs ont froid et ne donnent pas suffisamment de nectar. Comme l’explique Etienne Bruno du centre apicole de recherche et d’information. "Pour que les fleurs donnent du nectar en quantité, il faut que la température atteigne un certain niveau. Cela dépend de la variété de plantes mais ce sera rarement en dessous de 18 degrés et pour certaines plantes il faut monter à 21 degrés et même à 25 degrés. Le pollen est aussi très humide donc ce n’est vraiment pas facile. Il va être plus difficile à prélever et il va être moins produit par les plantes. Il y a moins de nectar et moins de pollen ce qui est dramatique pour les abeilles".

Cet été, cette situation aura un impact sur la production de fruits car peu de fécondations des arbres par les abeilles. Quant à la récolte du miel de printemps elle semble compromise.

C’est une situation qui touche près de 9000 apiculteurs en Belgique. Ils sont 3500 rien qu’en Wallonie et à Bruxelles. Pour un tiers d’entre eux, l’apiculture constitue leur activité professionnelle.

 

 

Pollinisation : La météo joue les trouble-fête

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Du sirop pour donner un coup de pouce aux abeilles, qui peinent à fabriquer du miel

Regions Liège

France : les apiculteurs inquiets par les vols de ruches

Articles recommandés pour vous