Régions Brabant wallon

Braine-l’Alleud en route vers l’électromobilité

© Commune Braine-l’Alleud

Braine-l’Alleud est en route vers l’électromobilité. Dans le cadre de la semaine de la mobilité, la commune a organisé, ce samedi, une grande exposition de voitures, motos, vélos et trottinettes électriques. Objectif : proposer gratuitement au public des informations pratiques sur les véhicules et les différents types et modes de recharge des batteries des véhicules.

Mais la semaine de la mobilité, c’est aussi l’occasion de rappeler que la commune termine actuellement l’aménagement, dans l’espace public, de 50 emplacements réservés à la recharge de voitures électriques (cfr plan ci-joint).

Du privé au public

Actuellement, Braine-l’Alleud dispose déjà d’une série de bornes de recharge. Mais il s’agit uniquement de bornes privées. Des particuliers en ont fait installer à leur domicile. Et certaines entreprises, notamment dans le parc de l’Alliance (parc d’affaires) en mettent plusieurs à disposition de leur personnel. Pas de quoi satisfaire, à ce jour, l’ensemble des Brainois circulant en voiture électrique !

"Il est très difficile de trouver des bornes de recharge pour son véhicule électrique en Belgique. Et à Braine, il n’y a pas encore de bornes publiques", regrette une conductrice brainoise. "Je dois donc recharger ma voiture essentiellement chez mon employeur ou chez moi. Mais le problème se pose surtout pour les personnes qui n’ont pas la possibilité de recharger leur auto à domicile. Je pense aux personnes qui vivent en appartement (ndlr : des copropriétés développent petit à petit des systèmes de recharge sur les emplacements des résidences. Mais l’offre est souvent limitée, techniquement complexe, voire inexistante.) Si d’autres habitants décident de se tourner vers l’électrique, il faut qu’ils puissent disposer d’un réseau de bornes publiques pour recharger leur véhicule", ajoute la citoyenne brainoise. D’où l’importance du plan communal d’aménagement d’espaces de recharge accessibles à tous. Car les questions de l'accessibilité et du coût restent cruciales en matière d'électromobilité. 

50 bornes publiques

Décidé en début de législature communale, le plan d’aménagement d’emplacements exclusivement réservés à la recharge de voitures électriques est attendu avec impatience par de nombreux citoyens. "Disposer de bornes de recharge dans l’espace public, c’est ce que demandent de plus en plus de personnes", explique Henri Detandt, échevin de la mobilité. "Avec l’accélération du passage à l’électrique, malgré la crise actuelle de l’énergie, nous constatons un intérêt croissant du public pour les véhicules électriques. Nous pourrons donc bientôt leur proposer 21 sites de recharge totalisant 50 bornes. En d’autres termes, 50 voitures pourront être rechargées simultanément dans l’espace public. Notre partenaire Ores, l’opérateur des réseaux gaz et électricité, placera une majorité de bornes de forte puissance (22 kW) et trois bornes de très forte puissance (120 kW). A terme, si la demande en bornes publiques s’accroît, nous devrions pouvoir augmenter le nombre de sites de recharge, un peu partout sur le territoire communal".

Choix des sites

Le choix d’implantation des bornes de recharge a été guidé par plusieurs critères. "La densité de l’habitat, les pôles d’activité (gare, écoles, stade communal, piscine, académie de musique, Ecole des Arts, administration communale,…) et la volonté de desservir tous les quartiers sont des critères importants", explique Louis Rollin, chef des travaux à la commune. "Mais un élément incontournable, d’ordre technique, c’est la présence de cabines électriques suffisamment puissantes pour alimenter les bornes performantes que nous avons choisies. Le choix s’est opéré après analyse, avec Ores."

Les 21 bornes communales du plan viendront s’ajouter aux 5 bornes prévues à Braine par la Région wallonne. Budget brainois de ce plan : 150.000 euros. L’agenda précis d’entrée en fonction des bornes n’a pas été précisé. Mais le projet devrait bientôt se concrétiser. Notons enfin que la commune se dotera de ses deux premiers véhicules électriques de service d’ici la fin de l’année. Ils seront rechargés sur l’une ou l’autre des quatre bornes publiques prévues à hauteur de la maison communale.

Sur le même sujet

La Semaine de la Mobilité à Bruxelles: plus de six élèves sur dix ne se rendent pas à l'école en voiture

Regions

Semaine de la mobilité : un travailleur belge sur cinq fait la navette plus de deux heures par jour

Mobilité

Articles recommandés pour vous