Icône représentant un article video.

Football

Breda sur Sadiki : "Il n’y avait qu’une décision à prendre, c’était d’exclure le joueur"

Stéphane Breda : "Il n'y avait qu'une décision à prendre, c'était d'exclure Sadiki"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

À l’instar de la Pro League qui a fait son retour il y a déjà quelques semaines, un visage bien connu de l’équipe de Complètement Foot est lui aussi de retour : Stéphane Breda. Notre arbitre "Complètement Foot" est revenu sur différentes phases qui ont émaillé le week-end, mais également la semaine écoulée.

Par ordre chronologique, l’équipe a tout d’abord mis sur la table l’affaire qui a éclaté à la suite du match entre l’Antwerp et l’Union Saint-Gilloise mercredi dernier. Pour rappel, Christian Burgess, défenseur de l’Union, avait indiqué en interview d’après-match que l’arbitre de la rencontre, Jonathan Lardot, lui aurait indiqué qu’il était "le pire défenseur qu’il ait jamais vu".

Pascal Scimè s’est montré étonné par rapport aux suites données à cette affaire : "On ne va pas se focaliser sur le fait qu’il ait tenu ou pas ces propos. Connaissant un petit peu Monsieur Lardot, on est étonné qu’il puisse tenir ce genre de propos. De même, je suis étonné que Burgess ait pu inventer ce genre de propos. Je pense donc qu’il y a eu un problème de communication. Ce qui est important pour moi, c’est la non-réaction du département arbitrage. Ils ont simplement dit que c’était malheureux et qu’ils ne voulaient pas aller plus loin. Mais à la place de Jonathan Lardot, est-ce qu’il ne peut pas attendre un soutien de la part de sa hiérarchie dans cette situation s’il est droit dans ses bottes ?"

Et Stéphane Breda de répondre : "J’espère que c’est un manque de communication. Je ne pourrais pas imaginer, si les propos n’ont pas été tenus, que le département arbitrage ne poursuive pas le joueur ou l’entraîneur qui ment publiquement et détériore la réputation d’un arbitre. Je ne peux pas imaginer non plus, si Monsieur Lardot avait fauté, qu’on l’ait désigné ce dimanche pour un match important (ndlr : Anderlecht – OHL)."

Sadiki méritait-il une rouge ? "Oui"

Second match qui a intéressé notre équipe en ce qui concerne l’arbitrage, celui opposant le Sporting d’Anderlecht à Oud-Heverlee Louvain. Notre consultant a tout d’abord évoqué la phase où certains réclamaient un penalty en faveur du Sporting. "Je trouve que la phase est bien jugée. Le défenseur joue très intelligemment en venant au bloc. Il ne va pas dans l’axe de l’attaquant, il reste sur sa ligne et fait obstacle avec son corps. Si on siffle ce genre de faute, un défenseur ne sait plus du tout jouer dans son rectangle."

Mais l’ancien arbitre aurait bien aimé voir une toute autre décision en ce qui concerne la semelle dont s’est rendu coupable le jeune Noah Sadiki en fin de match. "Ça m’a vraiment gêné. Le VAR a sûrement estimé qu’il n’y avait pas trop d’intensité. Mais pour moi, quand on essuie ses semelles du milieu du tibia jusqu’au pied, il n’y a qu’une décision à prendre, c’est d’exclure le joueur qui a commis cette faute."

Loading...

La rouge d'Okumu était-elle justifiée ? "Pas forcément"

Enfin, Stéphane Breda s’est exprimé à propos de l’avant-dernier match de la journée entre Carolos et Buffalos. Il a tout d’abord estimé que la carte rouge donnée à Joseph Okumu était un petit peu sévère. "Je pense que l’arbitre pouvait peut-être s’en sortir avec une jaune. Il y a une petite poussée du joueur de Charleroi, mais si à chaque fois qu’il y a une poussée on se retourne et on pousse à la gorge son adversaire … Je suis quand même persuadé qu’il y avait moyen de gérer ça avec un carton jaune."

Et notre consultant de conclure son intervention avec la possible simulation de Daan Heymans dans le rectangle adversaire. "Je pense qu’il y a un très léger contact après que le défenseur a dévié le ballon. Je pense qu’il en rajoute mais je pense aussi que l’arbitre a bien fait de ne pas donner de deuxième carton jaune."

Articles recommandés pour vous