Bruce Springsteen dit à Trump de "mettre son foutu masque"

Bruce Springsteen dit à Trump de "mettre son foutu masque"

© Tous droits réservés

18 juin 2020 à 12:23Temps de lecture1 min
Par Classic 21

Le Boss a critiqué le président Trump et sa gestion de la pandémie de coronavirus aux Etats-Unis lors de son émission radio.

Le 6e épisode de "From His Home To Yours" a été diffusé sur SiriusXM le 17 juin. Springsteen y a exprimé son mécontentement : "Avec plus de 100.000 Américains décédés ces derniers mois et la réponse honteuse et vide de nos leaders, je suis tout simplement énervé."

"Ces vies méritent mieux que d’être de simples statistiques dérangeantes pour la campagne de réélection de notre président. C’est une disgrâce nationale."

"Au lieu de célébrer les joies de l’été aujourd’hui, nous constatons les conséquences de la pandémie et son coût pour notre nation," continue-t-il.

"Nous comptabiliserons ce que nous avons perdu, prierons pour les personnes décédées et les familles qu’elles laissent derrière elles. Donc si vous êtes prêts pour un requiem rock 'n' roll, restez à l’écoute."

Springsteen s’est ensuite directement adressé à Trump, qu’il a décrit comme "l’homme planqué derrière son bureau" : "Avec tout le respect, monsieur, montrez un tant soit peu de considération à vos citoyens et à votre pays. Mettez ce foutu masque."

Ecoutez l’extrait ici :

Bruce Springsteen on Bob Dylan's "Disease of Conceit"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Springsteen a enchaîné en diffusant quelques chansons tristes, comme "Disease of Conceit" de Bob Dylan, "When God Made Me" de Neil Young, et a ensuite lu les noms de personnes décédées du Covid-19 comme John Prine ou Adam Schlesinger.

Début juin, toujours dans son émission radio, il a parlé du mouvement de protestation né suite au meurtre injuste de George Floyd.

Dans l’émission de deux heures se sont succédés des titres autour de ces mêmes thèmes de la protestation politique et de l’injustice raciale.

Il a commencé le show avec son titre de 2000, “41 Shots (American Skin)", qu’il avait écrit après le décès de l’immigrant guinéen désarmé, Amadou Diallo, dans un département de la police new-yorkaise.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Séquence Bruce Springsteen - Born to Run

Séries Classic 21

Articles recommandés pour vous